Fiche « Skellington//Hide »
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Psychique, entrez dans le monde de Mystic Hall, où seuls les détenteurs de la Marque connaissent votre secret.
 

Partagez | 
 

 Fiche « Skellington//Hide »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



Co-fondateur et Directeur
Co-fondateur et Directeur



MessageSujet: Fiche « Skellington//Hide »   Dim 13 Nov - 12:14





“I wonder if I’ve been changed in the night ?~*
Let me think: was I the same when I got up this morning? ”…



Village de Milton… Nous ne dirons que quelques mots de cette terre. Le pays est sans beauté bien situé au centre d’une vallée, qui est un vaste et admirable site… Le plus étrange dans ce paysage, c’est cette immense étendue entrecoupée de grillages où le ciment s’est imposé. Cette étendue s’ouvre sur une immense porte en ferraille qui rouille avec le temps. Cette forteresse tourmentée, ressemble énormément à une demeure sortie tout droit de l’esprit digne de Mary Shelley. Les arbres sont devenus de plus en plus rares, les horizons moins harmonieux, les terres plus froides. Mais l’aspect de cette région transitoire est grandiose. D’un côté de cette porte nous avons la liberté et de l’autre le tourment. Le caractère grave et silencieux du paysage n’est pas une des moindres spécialités de cette contrée. Rien ne l’émeut, rien ne l’attire. Celui qui, cherche l’ombre et le silence, s’enfoncerait dans cette forteresse sans hésiter.

L’immense entrée de cette demeure a bien du mal à s’ouvrir, son ombre vous surplombe et vous annonce bien des supplices. Il faut prendre une grande inspiration et ressaisir les riants et doux souvenirs de votre passé, car une fois que vos pieds auront touchés les terres de l’institut R.911, vous rentrez dans un monde bien énigmatique. Le vent soufflera alors entre les deux pants de cette porte, balayant tout sur son passage et vous criant « bienvenu dans ce nouvel enfer plus doux et plus exquis »

R.911 renferme plein d’images douces et cruelles, l’histoire de notre pauvre vie, écrite sur tous les murs en caractère mystérieux et indélébiles, qui, à chaque ébranlement de l’âme, vous entourent d’émotions profondes ou de puériles superstitions.

De bien étranges individus occupent cette institution. Certains ont des blessures calcinés qui ronge leur cœur. D’autres rêvent… et ces rêveries sont leurs propres chimères. Et enfin, certains se recueillent dans les ténèbres, laissant des images accabler leur esprit. Mais quoi qu’ils aient pu faire ! Quoi qu’ils aient pu vivre ! Peu importe le nombre de pêcher qu’ils ont commis ou non ! Certainement rien ne pourra changer leur vision de l’existence. Ils sont et resteront des êtres perdus ou des animaux…Parmi les complaintes et les hurlements se promènent dans les couloirs, le directeur et son équipe. Un homme bien secret et peu commode. Un démon parmi d’autres démons qui chaque jour se délecte du malheur des autres et abuse de son statut. Il fait de ce lieu sien et compte bien y rester longtemps. Les gens sous sa joute vont et viennent et d’un seul coup tout prend forme sous ses yeux et entre ses doigts d’envouteur.


D’étranges rumeurs accusent l’institution, d’exercer des activités peu légales. Mais peu sont ceux qui peuvent en témoigner. Certains tapages accusent l’institution de jouer au chercheur fou. D’exercer des expériences les plus improbables et affreuses sur ses patients, pour des raisons malsaines et inimaginables. Et par chance, les chambres, les couloirs, grouillent de cobayes. Qui irait pleurer la perte de pauvres fous ou rejetés de la société ? Et de toute manière, la mort n’était-elle pas la seule issue pour l’être humain ? Alors tout y passe, les expériences génétiques : greffes, incisions, amputation… Psychiques : Résistance à la douleur, manque de sommeil, phobies… Ils poussent ainsi l’homme au bout de ses propres limites quitte à se prendre pour Dieu. Mais d’autres rumeurs accusent les membres du personnel, à jouer à des jeux peu catholiques. Les loups-garous courent donc dans les couloirs, les anthropophages aussi animant ainsi la vie de l’institution et jouant au chat et à la sourire avec certains patients qui se prêtent aux réjouissances. Peut-être que chaque partie prend un plaisir obscène à se tenter… Et souvent lors les nuits de pleine lune, du haut de son piédestal celle-ci admire ce spectacle et voit ses rayons se teinter de rouge.

Les grincements de la grille qui se referme résonne et se mêle au souffle de vent. Dans un grondement les deux battants se renferment l’un sur l’autre, vous emprisonnant maintenant au sein de R.911. Vous faites une prise de choix, votre route sera rude et le vent ne soufflera pas toujours dans votre direction.
A vous maintenant d’écrire votre propre histoire dans R.911. Entre ces murs plus rien ne vous empêche, de vivre les meilleurs comme les pires péripéties.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Chim.

Invité



MessageSujet: Re: Fiche « Skellington//Hide »   Lun 28 Nov - 8:23

Bonjour !

je viens juste vous signaler un changement d'adresse sur R.911
il vient de déménager et comme je suis un éternel insatisfait j'ai rectifié son scénario et son nom pour une meilleure compréhension ><

voici le nouveau Nom Skellington//Hide

voici son nouveau bouton et sa nouvelle fiche

://skellingtonhide.forumgratuit.org/t13-notre-fiche

Amicalement. Chim lol!
Revenir en haut Aller en bas

avatar



Co-fondateur et Directeur
Co-fondateur et Directeur



MessageSujet: Re: Fiche « Skellington//Hide »   Lun 28 Nov - 13:13



« Mainte fleur épanche à regret Son parfum doux comme un secret Dans les solitudes profondes. »
Tout droits réservés. A chimérion.Tula & le Troyen





LE HAVRE SOUILLE
Le rêve n’a cessé de fasciner les hommes. Depuis des temps immémoriaux, l’homme a tenté de comprendre et d’interpréter ce mécanisme. Bien que, de nos jours, le rêve trouve une multitude d’explications, que ce soit par la religion ou la psychologie, il reste quand même une part de mystère entourant cet état « d’éveil intérieur » si je puis me permettre. L’être humain, étant passionné par cet univers, a commencé à s’en inspirer pour différentes choses. Par exemple, l’art. C’est là où, selon moi, le rêve a eu énormément d’influence. Que ce soit dans les tableaux, les sculptures ou encore le cinéma, le rêve a énormément inspiré l’homme. Et c’est normal ! C’est un univers mystérieux où la raison n’a pas lieu, ce qui laisse à l’homme une liberté sans limite. Il peut donc, d’une certaine manière, tenter de mettre des images concrètes, d’extérioriser cet univers et l’amener dans notre monde pour être vu et étudié par tous. Dans ce Rpg. toutes les questions se posent. Quelle place occupe cet univers onirique ? Quelles en sont les caractéristiques ? Quels liens peuvent réellement avoir face à un être normal. Voilà pourquoi nous avons imaginé cette histoire et nous espérons qu'elle vous plaisent.

IL ÉTAIT UNE FOIS


Pracownick, à l'ouest de Praga, a longtemps été un quartier ouvrier. Avant la guerre, Praga était un quartier industriel qui drainait tous les hommes et femmes en âge de travailler. Maintenant, il n'en reste qu'un champ de désolation jonché d'usines abandonnées et de mares toxiques. Lorsque le vent se lève, il lui arrive d'emporter certaines vapeurs corrosives dans les zones voisines, provoquant cécité et toux douloureuses dans les meilleurs des cas. Pracownick est resté une fourmilière débordante d'activité. En apparence ignoré par le gouvernement et les alentours, le quartier a continué à accueillir une foule massive n'ayant pas peur de s'entasser dans des immeubles prêts à s'effondrer sous le poids des occupants. Mais au cœur des décombres, les habitants ont découvert une chose à laquelle ils ne s'attendaient pas. Un centre. Construit il y a une dizaine d'années derrière une immense étendue entrecoupée de grillages où le ciment s’est imposé. Cette étendue s’ouvre sur une immense porte en ferraille qui rouille avec le temps. Cette forteresse tourmentée, ressemble énormément à une demeure sortie tout droit de l’esprit digne de Mary Shelley. Les arbres sont devenus de plus en plus rares, les horizons moins harmonieux, les terres plus froides. Mais l’aspect de ce centre transitoire est grandiose. D’un côté de cette porte nous avons la liberté et de l’autre le tourment. Le caractère grave et silencieux du paysage n’est pas une des moindres spécialités de cette contrée. Rien ne l’émeut, rien ne l’attire. Celui qui, cherche l’ombre et le silence, s’enfoncerait dans cette forteresse sans hésiter. L’immense entrée de cette demeure a bien du mal à s’ouvrir, son ombre vous surplombe et vous annonce bien des supplices. Il faut prendre une grande inspiration et ressaisir les riants et doux souvenirs de votre passé, car une fois que vos pieds auront touchés les terres de ce centre, vous rentrez dans un monde bien énigmatique. Le vent soufflera alors entre les deux pants de cette porte, balayant tout sur son passage et vous criant « bienvenu dans ce nouvel enfer plus doux et plus exquis ». Ce lieu renferme plein d’images douces et cruelles, l’histoire de notre pauvre vie, écrite sur tous les murs en caractère mystérieux et indélébiles, qui, à chaque ébranlement de l’âme, vous entourent d’émotions profondes ou de puériles superstitions. Il héberge une bonne partie des recherches portant sur les Stakhanov. Les sujets des expériences contre-nature étaient des êtres à l'esprit torturé, capturés à la faveur de la nuit mais aussi des enfants errants. L'existence de cet endroit a fini par filtrer sans que l'on sache comment et a fini par être portée à la connaissance du Neu Reich. Il fut alors précipitamment abandonné et une bonne partie du matériel laissée en arrière quelques mois à peine auparavant. Il y restait seulement plusieurs dizaines de cobayes plus ou moins inachevés. Les maigres stocks de vivres abandonnés permirent à la majorité des cobayes de survivre jusqu'à aujourd'hui. La plupart sont maintenant dans un sale état et en contrepartie ils ont perdu leur humanité. Certains ont des blessures calcinés qui ronge leur cœur. D’autres rêvent… et ces rêveries sont leurs propres chimères. Et enfin, certains se recueillent dans les ténèbres, laissant des images accabler leur esprit. Mais quoi qu’ils aient pu faire ! Quoi qu’ils aient pu vivre ! Peu importe le nombre de pêcher qu’ils ont commis ou non ! Certainement rien ne pourra changer leur vision de l’existence. Ils sont et resteront des êtres perdus ou des animaux…qui préfèrent rester enfermé dans cette prison de béton et erraient comme des fantômes à long terme.


La liberté n'induit pas l'égoïsme et il n'y a pas d'homme plus libre que celui qui agit parce qu'il pense ses actes justes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Chim

Invité



MessageSujet: Re: Fiche « Skellington//Hide »   Dim 22 Jan - 8:30

Salut ^^
Serait-il possible de modifier le bouton sur la PA

car entre temps l'adresse et le nom ont été modifiés



et l'adresse est celle-ci

Code:
://skellingtonhide.forumgratuit.org/

Amicalement Chim ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar



Co-fondateur et Directeur
Co-fondateur et Directeur



MessageSujet: Re: Fiche « Skellington//Hide »   Dim 22 Jan - 10:25





« Mainte fleur épanche à regret Son parfum doux comme un secret Dans les solitudes profondes. »

Tout droits réservés. A chimérion.Tula & le Troyen



Skellington//Hide
Le rêve n’a cessé de fasciner les hommes. Depuis des temps immémoriaux, l’homme a tenté de comprendre et d’interpréter ce mécanisme. Bien que, de nos jours, le rêve trouve une multitude d’explications, que ce soit par la religion ou la psychologie, il reste quand même une part de mystère entourant cet état « d’éveil intérieur » si je puis me permettre. L’être humain, étant passionné par cet univers, a commencé à s’en inspirer pour différentes choses. Par exemple, l’art. C’est là où, selon moi, le rêve a eu énormément d’influence. Que ce soit dans les tableaux, les sculptures ou encore le cinéma, le rêve a énormément inspiré l’homme. Et c’est normal ! C’est un univers mystérieux où la raison n’a pas lieu, ce qui laisse à l’homme une liberté sans limite. Il peut donc, d’une certaine manière, tenter de mettre des images concrètes, d’extérioriser cet univers et l’amener dans notre monde pour être vu et étudié par tous. Dans ce Rpg. toutes les questions se posent. Quelle place occupe cet univers onirique ? Quelles en sont les caractéristiques ? Quels liens peuvent réellement avoir face à un être normal. Voilà pourquoi nous avons imaginé cette histoire et nous espérons qu'elle vous plaisent..



Le Havre souillé
Pracownick, à l'ouest de Praga, a longtemps été un quartier ouvrier. Avant la guerre, Praga était un quartier industriel qui drainait tous les hommes et femmes en âge de travailler. Maintenant, il n'en reste qu'un champ de désolation jonché d'usines abandonnées et de mares toxiques. Lorsque le vent se lève, il lui arrive d'emporter certaines vapeurs corrosives dans les zones voisines, provoquant cécité et toux douloureuses dans les meilleurs des cas. Pracownick est resté une fourmilière débordante d'activité. En apparence ignoré par le gouvernement et les alentours, le quartier a continué à accueillir une foule massive n'ayant pas peur de s'entasser dans des immeubles prêts à s'effondrer sous le poids des occupants. Mais au cœur des décombres, les habitants ont découvert une chose à laquelle ils ne s'attendaient pas. Un centre. Construit il y a une dizaine d'années derrière une immense étendue entrecoupée de grillages où le ciment s’est imposé. Cette étendue s’ouvre sur une immense porte en ferraille qui rouille avec le temps. Cette forteresse tourmentée, ressemble énormément à une demeure sortie tout droit de l’esprit digne de Mary Shelley. Les arbres sont devenus de plus en plus rares, les horizons moins harmonieux, les terres plus froides. Mais l’aspect de ce centre transitoire est grandiose. D’un côté de cette porte nous avons la liberté et de l’autre le tourment. Le caractère grave et silencieux du paysage n’est pas une des moindres spécialités de cette contrée. Rien ne l’émeut, rien ne l’attire. Celui qui, cherche l’ombre et le silence, s’enfoncerait dans cette forteresse sans hésiter. L’immense entrée de cette demeure a bien du mal à s’ouvrir, son ombre vous surplombe et vous annonce bien des supplices. Il faut prendre une grande inspiration et ressaisir les riants et doux souvenirs de votre passé, car une fois que vos pieds auront touchés les terres de ce centre, vous rentrez dans un monde bien énigmatique. Le vent soufflera alors entre les deux pants de cette porte, balayant tout sur son passage et vous criant « bienvenu dans ce nouvel enfer plus doux et plus exquis ». Ce lieu renferme plein d’images douces et cruelles, l’histoire de notre pauvre vie, écrite sur tous les murs en caractère mystérieux et indélébiles, qui, à chaque ébranlement de l’âme, vous entourent d’émotions profondes ou de puériles superstitions. Il héberge une bonne partie des recherches portant sur les Stakhanov. Les sujets des expériences contre-nature étaient des êtres à l'esprit torturé, capturés à la faveur de la nuit mais aussi des enfants errants. L'existence de cet endroit a fini par filtrer sans que l'on sache comment et a fini par être portée à la connaissance du Neu Reich. Il fut alors précipitamment abandonné et une bonne partie du matériel laissée en arrière quelques mois à peine auparavant. Il y restait seulement plusieurs dizaines de cobayes plus ou moins inachevés. Les maigres stocks de vivres abandonnés permirent à la majorité des cobayes de survivre jusqu'à aujourd'hui. La plupart sont maintenant dans un sale état et en contrepartie ils ont perdu leur humanité. Certains ont des blessures calcinés qui ronge leur cœur. D’autres rêvent… et ces rêveries sont leurs propres chimères. Et enfin, certains se recueillent dans les ténèbres, laissant des images accabler leur esprit. Mais quoi qu’ils aient pu faire ! Quoi qu’ils aient pu vivre ! Peu importe le nombre de pêcher qu’ils ont commis ou non ! Certainement rien ne pourra changer leur vision de l’existence. Ils sont et resteront des êtres perdus ou des animaux…qui préfèrent rester enfermé dans cette prison de béton et erraient comme des fantômes à long terme.


Cliquez sur la bannière pour rejoindre notre magnifique Quartier ?!


Toute copie de la fiche de publicité est interdite ( No copy )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Fiche « Skellington//Hide »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiche « Skellington//Hide »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Hall :: Veux-tu jouer avec nous ? :: Les Partenaires :: Les Fiches-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com