Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Psychique, entrez dans le monde de Mystic Hall, où seuls les détenteurs de la Marque connaissent votre secret.
 

Partagez | 
 

 Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MessageSujet: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Jeu 17 Nov - 19:10

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something


Laëstiel rêvait souvent de choses vécues passées. Ses rêves n’appartenaient qu’à elle. Mais ces derniers temps, les cauchemars étaient trop présents. Des cauchemars honteux dont elle ne pouvait parler à personne. Des rêves indésirables …
La scène avec Ayden l’avait marqué. Trop marqué. Tant de choses qu’elle désirait oublier. Mais tant de choses qui revenaient chaque nuit, alors qu’elle était dans son lit. Pourquoi ? Pourquoi la poursuivait-il même dans le monde de ses songes ?

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused

Cette nuit là, elle ne faisait que remuer dans ses draps, ouvrant les yeux toutes les dix minutes. Le temps passait lentement. Les minutes défilaient. L’horloge dans la chambre résonnait. Tic tac … Elle ferma les yeux en soupirant. Tic tac ... Elle les rouvrit en sursaut. Tic tac … la jeune fille se lève, attrape son réveil et le jette a travers la pièce. Elle se mit dans un coin de sa chambre, ses petites mains sur ses oreilles. Le froid s’engouffrait par la fenêtre entre ouverte. Elle tremblait.

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something



C’en était trop. Il fallait qu’elle sorte. Qu’elle s’enfuit de ce nid à troubles. Il fallait qu’elle s’évade au gré du vent. Il fallait qu’elle chante sous la lune. Il fallait qu’elle courre dans les jardins. Certes, la nuit bordait déjà les résidents de Mystic hall. Elle enfila un petit gilet par-dessus sa chemise de nuit. Elle mit des bottes et sortit, avec une écharpe. Ses cheveux, retenus par ses deux couettes tombantes sur sa poitrine, ondulaient avec fierté.

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused

Alors qu’elle se défoulait avec vivacité dans les rues désertes de l’établissement, des rires se firent entendre. Elle aperçu un groupe composé de quatre garçons. Des amis à elle. Des oubliés donc. Elle eut un sourire en voyant que eux aussi trainaient par cette nuit fraiche. Elle se sentit moins seule en cet instant. Puis ces jeunes garçons lui fit penser à John. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas « jouer » avec lui. Un moment qu’il ne l’avait pas croisé pour l’embêter. Un moment qu’ils n’avaient pas fait de mauvais coups ensemble. Elle soupira un grand coup et repensa a l’image d’Ayden. Pourquoi encore ? Quand elle avait crié à l’aide a John, attachée a ce lit d’infirmerie, a la merci du directeur…

Cette pensée la fit rougir. Elle effaça avec rapidité cette image de sa tête. Pas question de penser a ce connard. La jeune oubliée décida de suivre le groupe. Ils partirent dans une salle de classe. Un d’eux avait réussi a chourer la clé. Laëstiel sourit d’un air narquois, empli de malice. Ils s’assirent sur les tables et invitèrent Laë a en faire autant. Ce qu’elle fit évidemment. Un des garçons sortit des cigarettes. Elle sursauta. Puis … accepta évidemment ! Elle s’étouffait avec la fumée. Comme a son habitude. Mais elle faisait tout pour ne pas le montrer.

    « Wow, Laë’, bah recraches ta clope si tu t’étrangles avec ! »
    « Ta gueule. »


Elle avait répondu d’un ton sec, menaçant. Il décoinça un grognement, à la limite de lui sauter dessus. Elle pouvait être mauvaise quand elle voulait. Le tabac lui monta soudain a la tête. (bizarre comme expression.) Elle eut le tournis, aspirant a des désirs utopiques. Elle n’aimait vraiment pas la clope. Ils riaient. La jeune demoiselle se leva soudain et en attrapa un par le col, s’apprêtant a le frapper. (Déjà qu’elle s’emporte facilement mais alors quand elle est shootée.) L’effet s’atténua. Une voix résonna dans sa tête. C’était celle de John .. John …John.

Elle se retourna violemment, et sous le coup de la surprise tomba par terre. Elle était toujours impressionnée quand elle le voyait débarquer. Mais là, il était plus qu’impressionnant. Il demeurait toujours une allure imposante. Elle se releva, bafouillant.

    « Oh, John … Salut … qu’est-ce que tu… fais là ? »


Inutile. M’enfin. Elle détourna le regard quand elle croisa le sien. Il était fixe. Depuis qu’elle le connait, une chanson restait gravé dans sa tête comme une sonnerie d’alarme. Comme une mélodie qui reste au fond du cœur. Comme un son maudit. Sweet dreams … Who am I to desagree ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Dim 20 Nov - 20:16

Johnny Rotten


    Jude était en colère. Il était tard, il faisait sombre et le jeune homme s'ennuyait. Inexplicablement, il s’était retrouvé à épier les rêves de Laëstiel Onaë. Et ce qu'il avait vu l'avait enragé.
    Certes, ce n’était pas dans ses habitudes de surveiller les rêves des Oubliés et encore moins de Laëstiel, qu’il considérait certainement comme sa petite sœur, sa protégée, une des rares qu’il soutenait à 200%. Mais pas cette fois-ci.

    Un lit d'infirmerie. Laëstiel, attachée au lit. Ayden Ayling, souriant, penché, qui se rapproche de la jeune fille pour l'embrasser.

    Il en avait assez vu. Une rage noire, aveugle, l'envahit. Ce connard d'Ayling avait osé toucher Laëstiel, il allait le regretter. John ne pensait qu'à une chose : frapper le directeur, lui arracher les yeux, lui faire avaler de la terre, le noyer dans le lac d'argent, lui précipiter la tête contre un mur, lui rouler dessus avec une moto, lui renverser un bidon d’essence sur le crâne, le brûler vif, l'étrangler...

    Mais John se posait toujours une question : Pourquoi Laë rêvait-elle de ce moment ? Durant le peu qu'il avait pu voir, elle n'avait pas l'air de cauchemarder et semblait presque apprécier le songe.

    John ne mis pas longtemps pour comprendre. Laë était tout bonnement en train de s’amouracher de cet imbécile de directeur. Elle ne devait certainement pas s'en rendre compte, mais ça restait le crime le plus horrible, la pire trahison qu’un oublié pouvait commettre aux yeux de John.
    Toute sa colère se dirigea peu à peu vers la jeune oubliée. Comment osait-elle ? Ne pouvait-elle pas se contenter d’un Oublié ? Ou même d’un Exclu ? Et bien non, il fallait qu’elle s'entiche d'Ayden Ayling !

    Le jeune homme tremblait de tous ses membres, la haine qui régnait dans son esprit les agitait par de petits spasmes nerveux. Alors qu’il traversait les rues sombres de Mystic Hall, il tenait sa cigarette d’une main tremblotante. Alors qu’il se dirigeait vers le Manoir, il croisa une bande d’Oubliés.

    « Laëstiel. » se contenta-t-il de dire, la voix grave, menaçante.

    Le groupe d’amis savait très bien ce que cette voix là signifiait : Laëstiel allait se faire engueuler. Ce qui était rare vu l’affection que leur chef portait à la jeune femme. Un jeune homme d’environ dix-huit ans, le teint mat, des cheveux couleur caramel qui ondulaient le long de son cou et un sourire parfait s’adressa à Jude :

    « Dans le Manoir. J’l’ai vue passer avec quatre ou cinq mecs. »

    John ne répondit pas, tourna la tête et continua sa route. Il arriva rapidement dans le bâtiment principal. En quelques minutes, il trouva la salle dans laquelle Laë et ses amis s’étaient rendus. La lumière était allumée, des voix moqueuses résonnaient dans les couloirs, des rires aussi. « Des rois de la discrétion. » pensa le jeune homme, alors qu’il faisait lui aussi un boucan du tonnerre avec ses Doc Martens qui frappaient le carrelage des couloirs en un bruit sourd et régulier.
    A l’encadrement de la porte, il observait le petit groupe. Laëstiel était debout, en chemise de nuit, tenant par le col un Oublié, comme prête à le frapper.

    « Je serais toi, je ne le toucherais même pas. »

    Certainement par surprise, la jeune fille tomba par terre. Se relevant péniblement elle bafouilla.

    « Oh, John … Salut … qu’est-ce que tu… fais là ? »

    John la toisa. Il allait falloir qu’il pousse sa gueulante, et malgré la rage qui l’animait, il n’en avait pas la moindre envie. Laë était une fille géniale, elle avait un don pour foutre le bordel dans Mystic Hall, il l’adorait. Vraiment.
    Il se remémora les images du directeur et de la jeune fille dans l’infirmerie.

    « Ce que je fais là ? Tu oses me demander ça après ce que tu as fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Ven 25 Nov - 14:48

Une confiance absolue. Elle lui vouait un véritable culte. Avait-elle trop confiance en son chef ? Il représentait tout pour elle. Un chef. Un modèle. Un grand frère. Elle lui confiait tout. Et serait prête à faire n’importe quoi pour le suivre dehors, pour s’évader. Laë était une jeune fille très fraternelle avec les autres oubliés. Une famille, c’était juste ça. S’allier avec les autres groupes était signe de trahison, rien d’autre. Mais pourtant, elle n’avait rien a se reprocher. Jamais elle ne trahirait les oubliés, jamais elle ne trahirait sa famille et l’esprit de solidarité qui règne.

Elle se sentait bizarre cette nuit là. Comme une sorte d’euphorie malsaine qui la hantait. Des souvenirs humiliants qui s’accrochaient malgré elle. Pouvons nous lui reprocher tel traumatisme après une défaite ? Tellement horrible qu’on en rêve la nuit. Même parmi les songes, même parmi l’intimité de ce royaume, elle fut épiée, les quelques secondes d’indécence.

Au moment ou elle se défendait, ou elle stoppait un autre de lui marcher dessus, il fit son apparition. Sa carrure était imposante, peut-être trop. Impressionnant et terrifiante. Tel était son regard en cet instant. Elle se pétrifia. Pourquoi sa voix était aussi froide avec elle ? Pourquoi lui ? Il avait parlé d’une voix froide, autoritaire. Elle lâcha le jeune homme en grognant et se tourna vers lui, le regard baissé.

    « Je serais toi, je ne le toucherais même pas. »


Elle protesta, comme prise de court, comme coupée dans un élan extraordinaire. Un petit air rebelle se dressait dans son regard et dans sa posture, elle posa ses mains sur ses hanches.

    « Mais il s’est moqué de moi ! »


Puis elle eut comme un petit frisson. Elle l’avait regardé dans les yeux, il avait le regard noir, tueur. Il faisait assez peur si on pouvait être honnête. Qu’est-ce qui le rendait de si mauvaise humeur ? Elle se le demandait. Les autres oubliés qui étaient avec elle se le demandait aussi. Un des trois s’approcha de John.

    « Eh, John ? Qu’est-ce qui t’arrive ? T’es pas comme ça avec elle d’habitude. »


Le jeune homme que la jeune oubliée avait saisi par le col et qui avait osé, quelques minutes plus tard, parti de la salle en râlant, cachant derrière un masque plein d’aisance une peur de John et de ses crises de colère. Laëstiel avait mal au ventre, peut-être le stress. Elle l’avait questionné sur ses attentions, sur le fait de sa présence ici.

    « Ce que je fais là ? Tu oses me demander ça après ce que tu as fait ? »


Là, elle ne comprit, enfin, elle eut beaucoup de mal à digérer la baffe qu’elle venait de se prendre dans la figure. Ce qu’elle a fait ?! Elle eut beau réfléchir, elle ne comprenait pas du tout ou est-ce qu’il voulait en venir. Puis elle ferma les yeux, elle chercha dans sa tête la moindre étincelle qui avait pu déclenché tout cela. Ayden … son image de directeur sadique et vainqueur apparut. John avait osé … regarder.
Elle eut les larmes aux yeux, prises de légers spasmes incontrôlables. La jeune oubliée se sentit trahit, épiée. Surtout que son « grand frère de cœur » devait surement se faire des idées absurdes. Elle tremblait, chassant les images et la voix d’Ayden Ayling de sa tête pour se concentrer sur l’unique personne qu’elle aimait le plus peut-être ici : John.

    « Tu … tu m’avais promis … un jour … que tu ne regarderais jamais … »


Pourquoi ? Pourquoi avait-il trahit cette promesse ? Elle allait bientôt le découvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Sam 26 Nov - 21:03

Freddie Mercury.



    Il croisa son regard. Putain. John avait des faiblesses, c’était certain. Et le regard de Laëstiel à ce moment là en faisait partie. Retenus en deux couettes, ses cheveux ondulaient sur sa poitrine, ses yeux noisettes, humides, le fixaient. Elle était absolument adorable. Mais néanmoins fautive. Pour Jude, ce qu'elle avait fait restait impardonnable. D’un voix tremblotante, elle bafouilla :

    « Tu … tu m’avais promis … un jour … que tu ne regarderais jamais … »

    Si John avait un cœur, ce qui, anatomiquement parlant, lui était indispensable, il devait très certainement être en miettes. Dans son élan de rage, le jeune homme avait complètement oublié la promesse qu’il avait fait à Laë. Celles qu’il faisait, bien que peu nombreuses, n’avaient généralement pas d’importance pour lui, ce n’était pas un homme de parole, hypocrite et infidèle, les briser ne lui faisait absolument rien. Mais Laë… C’était une oubliée, sa sœur de cœur, sa protégée. Et même s’il ne s’en voulait pas d’avoir épié les rêves de la jeune fille ; après tout, comment aurait-il pu savoir autrement ce qui se passait entre elle et le directeur ? Il n’empêchait qu’il regrettait d’avoir fait de la peine à Laë. Qui d’ailleurs, devait être aveuglée par il ne savait quoi, pour ne pas s’être rendue compte qu'il était un parfait connard qui n’en n’avait strictement rien à foutre des promesses qu’il faisait. Soit la jeune fille était obnubilée par autre chose qu’elle n’avait pas remarqué, soit elle avait drôlement confiance en lui.

    Si John avait un cœur, alors celui-ci se déchira un peu plus. Laëstiel savait parfaitement que c’était un connard. Elle devait juste penser qu’il ne le serait pas avec elle.
    Il fallait qu’il se rattrape. Car aussi étrange que cela puisse paraître, il s’en voulait. Il ne voulait pas qu’elle ne lui adresse plus la parole, il ne voulait pas qu’elle lui tourne le dos, il ne voulait pas qu’elle le haïsse.

    Si John avait un cœur, s’il avait été quelqu’un d’un tant soit peu normal et social, il aurait pris Laë dans ses bras et lui aurait dit qu’il était désolé. Au lieu de ça, il garda son air froid, ne laissant rien paraître de tout ce qu’il venait de comprendre. Il adressa à la jeune fille un regard dédaigneux avant de lui demander :

    « Parce que tu pensais que je tenais mes promesses ? » Il soupira. « Et moi qui croyais que tu me connaissais ! »

    Si John avait un cœur, il n’aurait pas rit d’un air mauvais, il ne se serait pas allumé une cigarette, l’air détaché, avant de continuer, crachant sa fumée vers Laë, alors qu’il savait pertinemment qu’elle ne supportait pas le tabac.

    « Sérieux Laë. Réveille-toi. Je suis un connard, tout l’monde le sait. Si je t’ai fait une promesse c’est pour que t’aies confiance en moi. Ok, j'lai brisée. Et c’est si grave ? Nan parce que sinon comment j’aurais fait pour savoir que tu te tapais le dirlo, hein ? »

    Si John avait un cœur, même un minuscule, il aurait su qu’en disant cela, Laëstiel risquait de le haïr. Au fond, il savait qu’il n’aurait pas du lui balancer que les promesses qu’il lui avait faites n’étaient que du vent pour lui, même si c’était en partie vrai. Il savait aussi qu’elle n’avait peut-être pas couché avec Ayden, bien qu’il s’était passé un petit quelque chose, et que lui dire qu’elle « se le tapait » était gratuit et cruel.

    Comme tout le monde le disait, Jude Hawkins, chef des oubliés, n'avait peut-être pas de cœur finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Jeu 1 Déc - 8:42

Trahison. Déception. Accusation. Rébellion. Colère.

Ne me regardes pas comme ça. Ne me pointe pas du doigt. Ne m’accuse pas. Ne me toise pas. Ne m’engueule pas. Ne me frappe pas … Pardonne moi. Tu as tout faux. Non, c’est faux… C’EST FAUX BORDEL !

Pourquoi ça fait tellement mal .. grand frère ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? Pourquoi tu me pointes du doigt ? Pourquoi tu m’accuses ? Pourquoi tu me toises ?
Je te jure que tout est faux. Je te jure que tu te trompes. Je te jure que … que… BORDEL !

Ne me dit pas que tu t’en fiches. Ne me brise pas le cœur. Ne me dit pas des mots aussi durs. Ne dit rien quand tu ne sais rien. Ne te met pas en colère. Ne cries pas à la trahison. Alors que toi-même tu viens de me trahir. Tu ne comprends rien … BORDEL ! Bordel …


Laëstiel Crystal Onaë. 17 ans. Oubliée. A ce moment là, plus rien n’avait d’importance. Elle se souvenait uniquement de ses trois mots. Et d’un John en colère qui ne trouvait rien de mieux que de la rabaisser. Pourquoi lui ? N’était-il pas censé être compréhensif ? Non, juste dédaigneux. Il venait à l’instant de la briser un peu plus qu’elle ne l’était. Car au fond, elle était fragile, prête à se fracasser. Un cœur aussi fragile que du cristal. Ayden avait déjà commencé, progressivement à la fissurer. Et John venait de jeter la porcelaine contre le carrelage. Il avait détruit en quelques mots le peu qui subsistait. De la simple matière en morceaux prête à être jeter.

    « Parce que tu pensais que je tenais mes promesses ? » Il l’acheva. « Et moi qui croyais que tu me connaissais ! »


Alors c’était bon ? Elle ne pouvait plus faire confiance à personne ? Oui, elle le connaissait. Elle le connaissait si bien qu’elle ne s’attendait pas du tout à cela. Tss. Elle n’osait rien dire. Elle était comme morte, pétrifiée dans le temps. Comme s’il pouvait tout lui arriver. Mais rien n’arriva. C’était le silence le plus total. BORDEL ! Elle jeta un petit regard à son supérieur. Car oui, ce n’était pas plus que ça apparemment … Il rigole. Mesquinement. Les morceaux de cristal en tremblent au sol. Elle se fissure encore … à l’infini. De la fumée. Elle s’étouffe. Elle s’étrangle. Elle meurt. A petit feu. BORDEL ! Mais il continue. Comme s’il ne voulait qu’il ne reste plus que de la poussière. Comme un meurtrier qui se déchaine sur le cadavre de sa victime. Il achève. Bombe.

    « Sérieux Laë. Réveille-toi. Je suis un connard, tout l’monde le sait. Si je t’ai fait une promesse c’est pour que t’aies confiance en moi. Ok, j'lai brisée. Et c’est si grave ? Nan parce que sinon comment j’aurais fait pour savoir que tu te tapais le dirlo, hein ? »


La bombe a tout détruit ? Laë tressailli. Ce qu’il avait osé dire en dernier la mit dans une rogne indomptable. Comment osait-il ? BORDEL. Quel con. Elle s’énerva. Ses yeux n’étaient plus remplis de culpabilité et de larmes mais de haine. Oui, de la haine. Lui qui avait fouiné dans ses rêves. Lui qui avait déniché que ce qu’il l’intéressait. Lui qui avait souillé ce pourquoi elle s’était battu ce jour là. Il avait souillé. Il l’avait fait. Elle l’attrapa par le col, lui arracha la clope du bec et la jeta par terre. Elle l’empoignait avec rage.

    « TAIS TOI ! tu ne sais rien … Et tu oses me juger ?! Mais pour qui tu te prends ?! Tu oses m’accuser moi ? Après tout ce qu’il m’a fait ?! Il m’a déshonoré, humilié ! Arraché cris et larmes, supplices ! » Les larmes montaient. Des larmes de rage. Les larmes d’une brisée. « Et toi… tu … tu ! Je t’ai appelé … plusieurs fois … j’étais seule .. face à lui ! Tu n’as pas le droit de me juger ! Toi qui n’étais pas là … »


Mais elle l’avait empoigné avec tellement de force qu’ils étaient tombés en arrière. John était au sol, allongé. Et elle était sur lui. Son regard était aussi haineux que désespéré. Elle avait envie de le frapper, de le traiter d’idiot. Mais elle ne fit que fondre en larmes.

    « J’étais seule … je me suis battu jusqu’au bout mais il était plus fort … alors ne m’accuses pas alors que tu ne sais rien. Alors que tu ne sais même pas que j’ai tout fait pour préserver l’honneur des oubliés ! Et ton honneur … MERDE ! »


Elle se recroquevilla. Les larmes étaient trop nombreuses, elle ne pouvait pas les retenir d’avantage. Alors maintenant qu’elle avait craqué, elle pouvait pleurer. Pleurer sans honte. John. Idiot. C’est à toi de te réveiller …

Laëstiel Crystal Onaë. 17 ans. Par terre à ramasser son cœur brisé. Avec force.

Détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Dim 25 Déc - 21:36

Kurt Cobain.



    « Nan parce que sinon comment j’aurais fait pour savoir que tu te tapais le dirlo, hein ? »

    Durant les secondes qui suivirent sa dernière question, John commença à culpabiliser. Ce sentiment lui était d’ailleurs quasiment étranger, le jeune homme n’avait pas l’habitude de regretter ce qu’il disait ou faisait. Mais là, une toute petite voix dans sa tête lui soufflait qu’il avait été cruel envers Laë, injustement. Cette dernière se mit en quelques secondes dans une rage noire. Presque pire que celle qui animait John à cet instant précis. Elle l’attrapa par le col puis jeta sa cigarette par terre avant de lui intimer de se taire.

    « TAIS TOI ! tu ne sais rien … Et tu oses me juger ?! Mais pour qui tu te prends ?! Tu oses m’accuser moi ? Après tout ce qu’il m’a fait ?! Il m’a déshonorée, humiliée ! Arraché cris et larmes, supplices ! » 

    Et elle se mit à sangloter. Putain. Elle avait pas le droit, merde. John ne savait jamais quoi faire quand quelqu’un chialait. Soit c’était à cause d’un de ses coups et alors il se barrait mais quand c’était à cause d’un truc… psychologique, il était perdu.

    « Et toi… tu … tu ! Je t’ai appelé … plusieurs fois … j’étais seule .. face à lui ! Tu n’as pas le droit de me juger ! Toi qui n’étais pas là … »

    Le coup du bégaiement dû aux larmes, même s’il était involontaire, était vil. Déconcerté l’Oublié tenta de se justifier :

    « Putain Laë ! Je suis pas Superman, merde ! Comment tu voulais que j’me ramène alors que vous étiez je sais même pas- »

    Mais la jeune femme lui coupa la parole, alors qu’ils étaient tous deux sur le dos, par terre. Et même si cette position pour le moins étrange pouvait porter à confusion, John ne chercha pas à se remettre debout, Laëstiel était complètement en pleurs, troublé, il osait à peine respirer.

    « J’étais seule … je me suis battue jusqu’au bout mais il était plus fort … alors ne m’accuse pas alors que tu ne sais rien. Alors que tu ne sais même pas que j’ai tout fait pour préserver l’honneur des oubliés ! Et ton honneur … MERDE ! »

    Il fallait qu’il réponde, qu’il la console mais John n’avait jamais été très doué pour réconforter les autres. D’ailleurs quand quelqu’un pleurait à cause d’une rupture ou de quelque chose dans le genre, il s’arrangeait généralement pour s’éclipser, les crises de larmes, très peu pour lui. La seule chose qu’il savait était d'usage courant de tapoter l’épaule de la personne en larmes en disant « Là, là » voire « Ca va aller ». Mais Laë n’avait pas vraiment besoin d’un « Là, là » et le « Ca va aller » serait complètement déplacé. Alors après s’être à moitié relevé, il fit la seule chose qu’il savait faire, être con.

    « Bon. Tu sais ce qu’on va faire ? On mettre en place un signal à la con, à la Batman. Tu le feras dans le ciel avec ta lampe torche quand tu seras en danger et moi j’me ramènerai, sans le slip par dessus les collants mais avec les muscles de Sylvester Stallone et j’te sauverai, ‘kay ? »

    Il soupira. Vraiment, il était nul. M’enfin, il ne s’était foutu encore plus dans la merde, c’était déjà ça. Il sortit son paquet de sa poche mais après avoir mis la cigarette entre ses lèvres, il se ravisa. Déjà, la jeune fille ne supportait pas le tabac, lui en souffler à la figure alors qu’elle était déjà super énervée n’était pas l’idée du siècle. En plus ce n’était pas une position très confortable pour fumer, appuyé sur ses coudes, Jude sentait son cou s’engourdir mais il préférait éviter de le faire remarquer trop méchamment à Laë.

    « Tu veux une berceuse, sweetie ? Alors, que je réfléchisse… »

    Et sans attendre sa réponse, il commença le premier couplet de All apologies qui n’était pas vraiment une berceuse, mais qui était plutôt de circonstance.

    What else should I be ? All apologies
    What else could I say ?Everyone is gay
    What else could I write ? I don’t have the right
    What else should I be ? All apologies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   Mer 18 Jan - 16:21


Il faut grandir. Il faut murir. Il faut prendre conscience des conneries passées. C'est ça la vie. Assumer.

Comment dire cela à une petite fille capricieuse qui te regarde de haut ? Comment dire cela une fille a qui on a volé son amour propre. On lui murmure avec un grand sourire. « Grandis chérie. ♥ » Triste réalité qui en ferait crier plus d'une. Mais la vie est ainsi. Fini les contes de fées que te lisait maman. Fini les câlins que te faisait papa. Fini le maternage. Fini les caprices. Laëstiel était au fond juste déçue. Déçue que tout ceci n'est pas tourné à son avantage. Une frustration dont se délectait surement Ayden. Mais ce n'était pas lui qui était là ce soir. C'était Jude. Il était présent. Il était là. Il avait compris ? A sa manière. C'est déjà ça non ? Cependant … Il semblait vraiment troublé par la petite oubliée. Comme perdu, ça ne devait pas arriver souvent qu'on lui pleure dans les bras. - touché coulé – Malgré les sanglots, elle l'écoutait attentivement.

    « Putain Laë ! Je suis pas Superman, merde ! Comment tu voulais que j’me ramène alors que vous étiez je sais même pas- »


Elle voulu sourire mais n'y arriva pas. Elle voulut le frapper encore plus mais ne se décida pas. Alors elle continua. Puis, arrivé à la fin de son petit discours de petite héroïne, elle s’essouffla, comme partisane d'un énorme effort. Elle regrettait presque ses paroles … Car tout ceci était légèrement injuste. Il n'y était pour rien, si ? Non. Il n'avait qu'a pas critiquer. Puis, il ajouta, alors qu'elle se remettait doucement de cette crise de nerfs.

    « Bon. Tu sais ce qu’on va faire ? On mettre en place un signal à la con, à la Batman. Tu le feras dans le ciel avec ta lampe torche quand tu seras en danger et moi j’me ramènerai, sans le slip par dessus les collants mais avec les muscles de Sylvester Stallone et j’te sauverai, ‘kay ? »


Elle ne put s'empêcher de sourire. Son Jude était vraiment incroyable quand même. Elle s'essuya les yeux et se redressa, elle resta sur lui, mais se plaça de façon a pouvoir le regarder dans les yeux. Elle lui caressa la joue et puis sortit un mouchoir de sa poche pour s'essuyer les joues qui laissaient ruisseler les dernières larmes. Il se mit à chanter. Il chantait bien. Sa voix était profonde, caverneuse. Cette berceuse la faisait chavirer, oublier, rêver. Elle se sentit mieux. Comme quoi, il assurait, quand il voulait. ♥ Elle huma son parfum. Il sentait le tabac. Elle fit une mine dégoutée. Puis, remarquant bien qu'elle le gênait, elle se poussa à côté et regarda le sol, gênée, ne savant pas quoi répondre. Puis, elle sourit encore.

    « Oui … Je lancerais des feux d'artifice en forme de … en forme de quoi ? J'ai pas trop d'idées … J'hésite encore ! T'en pense quoi ? »


Elle avait dit de la merde mais tant pis. Au moins, elle comblait ce silence pesant qui venait à peine de s'installer. Elle resta assise par terre, toute force l'ayant abandonné. Elle ne voulait penser à rien, juste être avec lui. Elle ne voulait rien entendre, juste le son de sa voix de fumeur. Elle voulait oublier. Juste oublier à ces côtés. Elle se devait d'accepter. D'accepter tout ce qui s'était passé pour mieux l'accepter.

    « Tu chantes bien. Dis … tu es au courant depuis longtemps ? »


La nuit était maintenant bien en route. La lune éclairait vaguement la salle de cours ou ils étaient. Ils étaient bel et bien seuls. Elle regarda Jude d'un air curieux, comme si elle quémandait un câlin. Elle pouvait être aussi douce et adorable qu'un petit chiot. Elle se recroquevilla contre la table et continua de regarder par terre, évitant son regard. Puis, elle se leva d'un coup sec, se cognant la cuisse dans le coin de la table et arrachant un gémissement de douleur. Elle sautilla en criant. « Putain ! Putain ! » Et puis rit.

    « Moi aussi je veux chanter ! »


I'm dying for you now (i'm sorry, i'm sorry now)
I'm bleeding on the ground (you're sorry, you're sorry now)
i'm crying for you now (i'm sorry, i'm sorry now)
do you like the way it sounds
then please accept my pain
will it heal the wounds i made ... ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne me regarde pas comme ça ... [Pv John ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Me regarde pas comme ça! J'ai changé tu sais! -PV Nathan Mc Coy
» Duke > Me regarde pas comme une huitre, tu vas finir par pondre des perles [Terminée]
» Il n'y a personne comme toi, même si je regarde autour -PV- |TERMINER :( |
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Hall :: Le Manoir :: L'Aile Gauche :: Les Couloirs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit