[ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Psychique, entrez dans le monde de Mystic Hall, où seuls les détenteurs de la Marque connaissent votre secret.
 

Partagez | 
 

 [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MessageSujet: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Mar 24 Jan - 16:52

    L'hiver est une saison plutôt sympathique, ma foi. Les gens profitent en général de ces jours de fraîcheur pour rester au lit, buvant un thé et lisant un livre ou bien encore jouant à des jeux de sociétés entre potes, se faisaient une fondue, terminant une partie difficile d'un mode hard sur une nouvelle console fraîchement obtenue pour Noël … mais certainement pas en allant à la plage. Ou peut-être, certes, pour se promener et apprécier ce silence privilégié ainsi que le spectacle de cette étendue d'eau calme, sombre et glaciale. Des idées parfaites pour un loup solitaire ou un suicidaire ! Enfin, en tous les cas, si quelqu'un venait à s'aventurer là, ce n'était certainement pas en peignoir et short de bain … sauf que là était justement (et évidemment) la tenue du jeune Andrew Freeman !

    Comment en était-il arrivé là ? Eh bien, c'était un défi que le jeune garçon s'était promis de relever ! En effet, il y a quand même un petit moment, alors qu'il se documentait sur quelques nouveaux sports extrêmes, démesurés et exagérés, un article l'attira. En grande lettre capitale bleue, décorée de bulles kitchs, un titre : L'AQUABIKING. Au premier abord, cela semble tout bonnement un nouveau moyen de bouger son corps en rythme dans la piscine à l'heure de l'aquagym … Cependant, voilà. Ce n'était bien sûr pas ça le plus intéressant ! En effet, des Russes ont testé ce sport … mais dans un lac ! Et un lac en Russie, ce n'est pas rien ! Vous comprenez un peu mieux maintenant ? Bien entendu, ces rouleurs professionnels avaient des combinaisons les protégeant du froid de l'eau (et puis ils y sont habitués) … mais il n'en fallait pas plus pour que quelque chose germe dans son crâne. Il n'allait bien entendu pas utiliser un vélo ! Il ne fallait pas n'importe quel engin pour pouvoir rouler dans l'eau, et c'était un bien trop grand investissement. Nager dans une eau congelée, tout simplement, était tout aussi cool de toute façon. Plus tard, comme la saison n'était pas propice pour que le lac d'Argent soit assez froid, Andrew rangea l'idée dans un recoin de sa cervelle pour entreprendre d'autres choses palpitantes.

    Bref, le voilà donc, en peignoir blanc, une légère brise donnant un effet presque dramatique à son entrée. Une expression sérieuse s'était peinte sur son visage. Il devait être prêt. Il était prêt ! Une dernière fois, pour souligner la difficulté de ce qu'il allait entreprendre, il laissa échapper une longue expiration tout en opérant quelques mouvements basiques d'un art martial … et s'élança, ne pouvant s'empêcher de lancer un rire de gamin, perçant le silence qui s'était installé un peu plus tôt. Lorsque son pied entra en contact avec l'eau … Drew fit un bond en arrière. Bon, peut-être qu'il devait encore s'échauffer un peu. Les plus grands ne réussissent pas du premier coup, m'voyez ?

    Le jeune garçon s'allongea sur le sable durcit, face vers ce ciel caché par les nuages gris. Il n'avait bien entendu rien contre eux ! En tout temps, il y a toujours moyen de s'amuser. Il fit quelques exercices d'assouplissement avec ses jambes et ses bras. Les levant comme s'il voulait toucher ces gros moutons sales. C'était une expérience qu'il se devrait de tester. Enregistré. Bon, fini de rêvasser il fallait penser à son défi, non mais oh ! Il se releva, prêt à se battre. Bon. Tout en s'échauffant à la manière d'un boxeur, il réfléchit. Y aller d'un coup pourrait être intéressant, mais il paraitrait que l'hypothermie ça peut tuer … donc évitons. Y aller doucement avait été testé, mais le résultat ne fut pas convaincant. Cependant, c'était certainement son esprit pas assez fort qu'il fallait blâmer ! Même en dessous du zéro, cette eau ne devait assurément pas être si froide que ça, voyons. Allons allons, un peu de courage. Il jeta son peignoir magistralement, comme un héros sa cape, puis à grands pas lourd et assuré, les sourcils froncés et les poings serrés du warrior préparant le mode Berserk, il atteignit la surface liquide.

    Premier pas … un frisson remonta de la plante de son pied au sommet de l'un de ses épis.

    Deuxième pas … il tenait bon, allez.

    Troisième pas …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Mer 25 Jan - 12:29

La douceur de l'eau se frottant a ta peau comme des caresses intimes, la tendresse des flots se brisant contre ton corps, le chuchotement des vagues emplissant l'environnement. Depuis combien de temps n'y as tu pas goûté ? Ce plaisir intense et ce mélange de sensations qu'est la mer. Le sable sous tes pieds comme si la planète voulait t'engloutir en se dissolvant. La profusion de sentiments presque trop uniques rend ces moments magiques. Depuis combien de temps n'y as tu pas rêvé ? Peut-être trop. Il est temps de te libérer de ce manque, il est temps de souffler, il est temps de respirer.


Laëstiel s'était enfui tôt ce matin sans prévenir personne. Encore une fois, elle n'était pas aller au ponctionneur d'énergie ni en cours. Elle irait plus tard. Jamais ? Son réveil avait sonné vers 8H. Tout doucement, elle s'était extirpé de ses rêves les plus fous. Mais des songes bien tranquilles contrairement à d'habitude. Pas de Ayden, ni de Maël. C'était parfait donc. Et quand elle se réveilla, il n'y avait aucune trace de terreur nocturne. Alors elle s'étira, comme un petit chat entre les draps et sauta du lit pour enfiler des vêtements. Elle se vêtit chaudement et fini par sortir de la chambre discrètement. Les couloirs étaient aussi abandonnés et glaciaux que le cœur de ceux qui logent ici. Un reflet presque symbolique de la rancœur et de l’entêtement. Elle soupira, un petit nuage blanchâtre s'envola. Ensuite, elle sortit du bâtiment. Il faisait meilleur à l’extérieur qu'à l'intérieur. Plutôt étrange mais certes. Elle marcha à travers Mystic Hall, faisant des petites pauses par ci par là. Elle acheta un chocolat chaud au café d'acajou et se reposa quelques minutes. Le vent était aussi prédateur qu'un loup affamé, il s'abattait, lentement, inexorablement contre leurs joues, contre sa joue. Il était temps de continuer sa route, de poursuivre le chemin. En milieu de matinée, elle finit par arriver à la plage de pastel. Elle se jeta dans le sable, crevée et se mit à faire des roulades, comme une enfant qui avait été privé de s'amuser pendant trop longtemps.

Puis, au bout de quelques minutes de plénitude totale, quelque chose attira son attention. Un garçon était présent aussi. Quoi ? Elle n'était pas seule ? Putain. La demoiselle se releva, en silence, furtivement et observa à qui elle avait affaire. Il ne lui disait rien, il avait une tête sympa et il avait l'air aussi inconscient qu'elle pour venir à la plage en ces lourds mois d'hiver. Mais elle arrêta complétement de respirer quand le jeune homme plongea ses deux pieds dans l'eau. Il était fou, ou bourré. Ou les deux. Qui voudrait se baigner par ce temps. Elle se retint de lui crier quelque chose et son souffle se coupa quand il se mit à avancer. Il était sérieux en plus. Laëstiel jeta son sac sur le sable et se mit à courir vers lui.

    « Eh ! Toi ! Sors de là espèce d'imbécile ! »

Oui. Elle aimait insulter les gens. Surtout ceux qui n'ont techniquement rien fait et qui ont plus besoin d'aide que de gueulades. Cependant, elle fut vite puni par cette magnifique glissade qu'elle n'eut le temps d'éviter. Son pied avait bel et bien glisser sur une pierre humide et sa chute était inévitable. Et comme elle avait attrapé sa manche au passage, le jeune garçon allait chuter aussi. Dommage hein ? Très dommage. Elle hurla. L'eau était gelée. Elle était gelée. Et le pauvre gars aussi. Ils avaient tous les deux atteris sous les flots, les vagues se frottant avec mépris et moquerie contre eux. Elle était à moitié figée, ses yeux étaient fixés sur lui, son corps ne bougeait plus d'un milimètre. Comme si le temps s'était arrêté.

    « Aaaah … Aaah. AAAH PUTAAAIN ! »

Elle sortit de l'eau en courant après avoir enfin réagi à ce qui s'était passé. Elle le foudroya du regard, puis … Après avoir analysé la situation – donc que lui aussi était trempé – Elle prit sa main pour le sortir aussi. Elle avait tellement froid que la sensation était similaire à une triste agonie. A une très très lente agonie …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Mer 25 Jan - 14:37

    Troisième pas …

    Trop occupé qu'il avait été à se concentrer, Drew n'avait pas remarqué l'arrivée de l'adolescente (ce qui est fort dommage : son entrée était tout à fait originale. Il aurait sûrement adoré voir ça.). Lui qui se pensait seul, il fut on ne peut plus surpris d'entendre un appel pas si lointain :


    « Eh ! Toi ! Sors de là espèce d'imbécile ! »

    Il ne releva pas le nom d'oiseau et dans un geste totalement instinctif, se préparait à tourner la tête pour voir la source du bruit. À partir de là, la scène se passa très vite. Aux yeux du jeune garçon, rien de bien distinctif : une masse de cheveux sombres, un contact à son bras, ses pieds perdant l'appui du sable, un cri strident et puis PLOUF. Lui qui voulait y aller lentement … La surface de l'eau claqua son visage de plein fouet et il en sortit presque tout de suite un peu sonné et crachotant de l'eau salée.

    Froid. Froid. Froid. C'est tout ce qu'il ressentait. Il comprenait à présent ce que pouvait ressentir ce poisson pané oublié dans le congélateur. Il grelottait tellement qu'il aurait très bien pu faire le playback d'un spectacle de claquettes. Enfin, quand il reprit un peu ses esprits, il put mettre un visage sur son mystérieux agresseur. C'était une fille (elle aussi semblait avoir froid, mais c'était normal …), certainement un peu plus âgée que lui. Ses longs cheveux châtains raidis par l'eau collaient à son visage et l'un des nœuds dont ils étaient ornés commençait à se défaire. Pendant un moment, elle le fixait de ses yeux noisettes emplis d'un sentiment s'apparentant à de la colère (pourtant, c'était elle qui s'était mise toute seule dans cette galère, non ?). En tout cas, c'est elle qui réagit la première :


    « Aaaah … Aaah. AAAH PUTAAAIN ! »

    Eh bien, eh bien ! Il fallait avouer que le petit Drew n'avait pas très bien capté la situation. Lui qui essayait de relever un défi s'était vu dérangé par une drôle de personne sans raisons apparentes. Alors qu'elle sortait de l'eau, toujours aussi frigorifiée (et cela n'allait sûrement pas s'arranger vu le tranchant du vent), elle tendit une main salvatrice au jeune garçon qui sans poser de question la prit tout en souriant tant bien que mal (vu que ses dents s'étaient mises à tester un nouveau rythme contemporain). Elle ne devait pas être méchante, son geste premier avait sûrement du être involontaire ! Un accident comme on dit. Et puis, si cela avait été vraiment voulu, c'était un peu bête étant donné la finalité de la chose.

    « E-eee-h b-bien, y-y fait p-pas chaud hei-hein ? »

    Finit par dire Andrew, voulant casser la glace (haha, jeu de mot) malgré la situation. Tout de suite, toujours tremblotant et les mains sous ses aisselles comme pour se réchauffer, il trottina vers le peignoir de bain qu'il avait laissé non loin. Le ramassant, il l'emmena directement et le tendit à la jeune fille :


    « T-tiens, ça v-va te r-réchauffer ! »

    Bien qu'il était assurément plus petit qu'elle, il avait toujours l'habitude de prendre le double de sa taille (les vêtements amples, c'est le bien), donc ça allait assurément lui aller et bien la sécher ! En y réfléchissant, il se regarda, puis l'autre de nouveau … Ils avaient vraiment l'air fin comme ça. Il ne pût s'empêcher d'éclater de rire ! Ce n'était bien entendu pas par moquerie, Andrew trouvait juste cette situation bien coquasse et n'aurait jamais imaginé en se levant un matin que ça allait lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Jeu 26 Jan - 9:19

« Laëstiel. Regarde ce que tu as fait aux tulipes dans le jardin. Elles sont complètement écrasées. Tu es une catastrophe ambulante !»
« Mais Maman ! Je voulais juste aller chercher le chat dans l'arbre. »
« Ne discute pas. »

« Laëstiel. Tu es chez les oubliés ? Avec ces rebelles ? Ta vie est une catastrophe, j'ai honte pour toi. »
« Grand frère ... Je veux juste rentrer à la maison ! Tu n'as pas envie de revoir maman ?»
« Ferme la. »

Le choc l'avait à moitié assommé si ce n'est qu'avant même de réagir, la voilà qui s'était mise à repenser aux souvenirs fâcheux. Quand elle revint à elle, il était sorti de l'eau. Elle lui avait tendu la main ? Hm. Elle n'en avait pas le souvenir, alors c'était surement un geste machinal et du au réflexe humanitaire. Elle avait beau avoir la réputation de petite peste, elle n'allait pas laisser ce pauvre garçon à la merci des vagues prédatrices. – et anesthésiantes vu la froideur de l'eau – Elle se frotta les mains contre ses bras, remontant au épaules et redescendant, tout cela en soufflant et serrant les dents. A ce moment là, elle se comparait au Titanic. Ne demandez pas pourquoi. Quelques secondes après être sorti de la marre, le jeune homme claquait déjà des dents. Ça la fit presque sourire, vu qu'elle aussi commençait légèrement à suivre cette douce mélodie.


    « E-eee-h b-bien, y-y fait p-pas chaud hei-hein ? »


D'un simple mouvement de tête, elle acquiesça.

Alors qu'elle cherchait instinctivement quelque chose à se mettre sur le dos, quelque chose pour se réchauffer, il finit par la sauver de cette ridicule et désespérante tentative de survie. A sa grande surprise, il lui proposa son peignoir. Elle haussa un sourcil. Et lui ? Comment allait-il faire ? Elle sourit et rougit de honte en acceptant le peignoir qu'il lui tendit.

    « T-tiens, ça v-va te r-réchauffer ! »

    « Merci ... »


Elle l'entendit éclater de rire ce qui la troubla énormément. Laëstiel crut d'abord qu'il se moquait d'elle mais son rire était plus sincère qu'autre chose. Alors elle le fixa de ses petits yeux noisettes, faisant la moue. La jeune oubliée sentait des gouttes d'eau glacées parcourir son dos. Un frisson aussi détestable qu'un mal de tête.
Elle se mit le vêtement sur le dos. Ce fut comme une sensation de chaleur qui s'installa, quelque chose qui est doux, qui est tendre, qui te réchauffe aussi à l'intérieur. Elle soupira de bonheur, c'était vraiment agréable. Bon par contre, que faire pour lui ? Elle pensa soudain au sac qu'elle avait emmené avec elle. Elle courut vers lui et le ramena là ou était resté l'excentrique. Elle en sortit une serviette – de douche hein, elle a pas de serviette de plage – et lui tendit. Une seconde après lui avoir tendu, il n'eut même pas le temps de l'attraper qu'elle la retira. Non. Finalement, elle préférait lui mettre elle même. Elle rit et posa le doux tissu sur les épaules du jeune homme. Un sourire malicieux au visage, elle dît :

    « Comme ça on est quittes ! »


Ouai, pas tout à fait. Il était vrai que c'était à cause d'elle qu'ils étaient tombé à l'eau. Mais elle fit semblant de l'avoir déjà oublié. Elle mourrait d'envie de le torturer de questions mais se retint, pour ne pas paraître, en plus d'être gourde, d'être trop curieuse. Elle soupira, le silence s'était installé. On entendait maintenant beaucoup trop l'eau s'affalant, conquérante, sur la plage de pastel. Vous savez pourquoi on l'appelle ainsi ? Parce que l'eau fait naitre des couleurs arc-en-ciel au sable. Des choses beaucoup théoriques. Ou juste un mystic qui voulait s'amuser un peu en maudissant un verre d'eau et un grain de sable. - C'est pour l'échelle voyons – Bref.

    « Qu'est-ce que tu fais dans un endroit pareil ? Et pourquoi t'allait te jeter à l'eau ? »


Les bonnes résolutions ne durent jamais très longtemps. Une demi minute tout au plus. Mettez un pot de nutella devant vous et jurez vous de ne plus en mangez. En moins d'un quart de seconde, le pot est vide. L'être humain abandonne souvent toute volonté face à eux même. On ne cesse de leur répéter qu'il faut être soi même, alors … Ils le sont. Renversement de situation ?

    « Parce que tu vois … je me demande comment on peut être aussi inconscient que de vouloir faire trempette au beau milieu de l'hiver. Pas qu'il fait froid mais presque. »


Un autre trait définissait bien Laëstiel dans ces meilleurs temps. Humour de merde.

[HRP : Tu gères *-* !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Jeu 26 Jan - 16:08

    La jeune fille le remercia et se mit le peignoir. Andrew, rassuré qu'elle allait être un peu plus au chaud à présent, porta son attention sur lui-même. Il avait oublié que lui aussi était dans le même état ! Bon, ce n'était pas si grave en soit … c'était un homme, fort et plein d'entrain ! Il survivrait … enfin, il espérait. Cependant, sa réflexion n'allait pas plus loin car l'inconnue avait ramené de ses affaires une serviette qu'elle lui tendit. Machinalement il allait la prendre quand, soudainement elle se ravisa … pour la poser elle-même sur les épaules du jeune garçon. Il cligna des yeux, un peu surpris, mais se mit aussitôt à rire lorsqu'elle aussi commença.

    « Comme ça on est quittes !
    - On est tout de suite mieux, héhé ! »

    Il reparlait enfin normalement ! Ses dents s'étaient calmées (l'entracte certainement). Tant mieux ! Ni une ni deux, il s'essuya du mieux qu'il pouvait, commençant par son visage. D'un geste de friction intense, le bout de tissu réchauffait Andrew. Si les traits du garçon avait été fait au crayon, ils se seraient certainement effacés au vu de l'entrain qu'il prenait à se sécher ! Il passa ensuite à ses cheveux, se penchant en avant jusqu'à s'accroupir au sol afin que les gouttes ne s'échappent pas n'importe comment. Toujours avec la même vivacité, il frotta la serviette contre son cuir chevelu et lorsqu'il eut fini son manège ses cheveux donnèrent un drôle de spectacle. En effet, d'habitude relativement lisses, ils étaient à présent totalement en bataille. Les mèches s'entremêlaient, désordonnées, embroussaillées, embrouillées … en clair : ébouriffés ! Quelques brins l'aveuglant, il souffla sur eux afin de les remettre en place … sans succès, mais il n'abandonna pas jusqu'à ce que son interlocutrice casse le silence :

    « Qu'est-ce que tu fais dans un endroit pareil ? Et pourquoi t'allais te jeter à l'eau ? »

    Ah, bonne question ! Et inévitable.

    « Parce que tu vois … je me demande comment on peut être aussi inconscient que de vouloir faire trempette au beau milieu de l'hiver. Pas qu'il fait froid mais presque. »

    Levant les yeux au ciel d'un air innocent et plaçant son index gauche sur sa lèvre inférieure tout en laissant échapper un « Heeeeum », il fit mine de réfléchir. Ses yeux roulèrent vers l'adolescente et ses yeux d'ambre et refit de nouveau un grand sourire :

    « Je dois être vraiment inconscient, héhé ! Tu ne t'es jamais demandé ce que ça faisait de nager dans de l'eau froide ? Maintenant on le sait mais voilà ! Je pense que c'est une chouette expérience à vivre ! Maintenant tu pourras dire que l'eau d'ici, en hiver, c'est vraiment froid et en connaissance de cause ! … Et puis, je n'avais rien d'autre à faire … héhéhé ! »

    Encore une fois, un rire joyeux se fit entendre de sa part alors qu'il mettait les mains sur ses hanches, fier de son action et la trouvant finement pensée ! Voulant continuer la conversation, il se dit que parler sans pouvoir mettre un nom sur son interlocuteur ce n'était pas très agréable. C'est pourquoi il se présenta :

    « Oh, au fait, moi c'est Andrew ! Mais appelle moi Drew ! »

    Tout sourire, il tendit son poing gauche à sa nouvelle amie et s'attendait à ce qu'elle le frappe en retour. Son geste était surtout plus cool et moins formel qu'une poignée de main pour faire des salutations en bonne et due forme. Il ne lui en fallait pas plus pour la considérer comme une amie : elle lui semblait sympathique, marrante et après avoir vécu cet événement bien singulier … on se croirait presque dans un téléfilm à l'eau de rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Mar 7 Fév - 10:11

Haha. Sérieux, dans les films, c'est pareil les rencontres? Peut-être que le héros est moins énergique et plus mystérieux et la fille plus romantiques... Ouai, bah ils correspondaient absolument pas aux critères de sélection ces deux là. Juste la scène était un peu clichée. Mais je vous jure que quand on le vit, c'est moins drôle, tout de suite. L'hiver, le froid, la mer, l'eau. Ça fait penser à rhume, pneumonie, lit, médicaments. Hôpital, mort! Si si dans les films, les gens ils meurent de froid des fois... Oui bon j'arrête de causer cinéma.
Laëstiel n'était pas mécontente de cette sortie, a part le fait qu'elle sentait ces jambes se transformer en mister freeze. Heureusement, le peignoir du jeune inconnu la soulageait un peu plus. C'était déjà ça de gagner. Doucement, tout doucement, elle s'assit dans le sable, face à lui, lui faisant signe de s'assoir aussi, espérant ne pas devoir lever la tête. Il répondit à ses questions. Elle écouta avec curiosité.

«  Je dois être vraiment inconscient, héhé ! Tu ne t'es jamais demandé ce que ça faisait de nager dans de l'eau froide ? Maintenant on le sait mais voilà ! Je pense que c'est une chouette expérience à vivre ! Maintenant tu pourras dire que l'eau d'ici, en hiver, c'est vraiment froid et en connaissance de cause ! … Et puis, je n'avais rien d'autre à faire … héhéhé ! »

Il était fou. Impossible. Un fou. Mais il était marrant. Donc ça allait. Mais quand même. Qui pouvait avoir dans l'idée de sortir par ce temps?! Un fou. Ça ne pouvait être que ça. C'est vrai que maintenant qu'elle avait surmonté l'épreuve de l'eau en hiver, elle pourrait aller se la péter devant ses potes le lendemain, les défiant de faire pareil ! Haha. Puis son attention se reconcentra sur lui. Son sourire et sa bonne humeur lui faisait un bien étonnant, pas tous les jours qu'on rencontre ce genre de personne à Mystic Hall. Du coup, a force de le regarder sourire, Laë' oublia presque l'incident d'il y a à peine quelques minutes.

« Oh, au fait, moi c'est Andrew ! Mais appelle moi Drew ! »
Enfin un nom. En plus c'était mignon. Elle hocha la tête en signe de d'accord. Soudain, il tendit son poing gauche vers elle, elle frappa dedans sans hésiter en riant. Et en plus, il était cool. Ouai, ça changeait vraiment que ces coincés de mentalistes. Ah merde, c'était à elle de se présenter. Elle n'avait pas vraiment l'habitude d'être poli ou gentille alors... bon, quand faut y aller, faut y aller. Elle se leva en un éclair et fit peace avec ses doigts, comme une débile en souriant.

« Moi c'est Laëstiel Crystal Onaë ! Enchantée de te rencontrer … Drew ! »

Elle finit sa phrase par un petit clin d’œil. … Ok. C'était à chie. Au fond d'elle, elle était morte de honte. Elle se rassit immédiatement, toute rouge. Elle avait été ridicule, c'était certain... Elle se cacha sous ses mains, honteuse d'avoir autant extérioriser et soupira doucement. Elle se tourna alors vers la mer pour observer les vagues se déchainer sur le pauvre sable aux allures arc-en-ciel. Elle allongea ses jambes au sol et sortit un sachet de bonbons de son sac. Alors elle l'ouvrit, en attrapa un et le porta à ses lèvres, elle le mit dans sa bouche délicatement et le mâchouilla tranquillement. Sans rien dire, elle donna le paquet à Andrew. Quoi ? Elle avait faim? Elle a le droit non?

« Sers toi. C'est pour me faire pardonner d'avoir gâché ta matinée. »

Elle n'avait jamais été très sociale. Après tout, elle était quand même la plus grosse fouteuse de merde à Mystic Hall, responsable de nombreux vandalismes, elle avait réussi à se faire détester de la directrice, attiré l'attention du directeur et se mettre dans la poche le chef des oubliés. Elle avait plein d'amis et pleins d'ennemis. Elle avait un cousin chieur et un grand frère psychopathe. Elle faisait ce qu'elle voulait quand elle voulait. Elle ne s'excusait jamais, sauf a certaines personnes. Elle narguait les sibyllins. Voilà, ça c'était la petite vie de Laëstiel Onaë. Vous parlez d'une sinécure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   Mer 8 Fév - 17:51

    Andrew avait posé ses fesses sur ce sable dur et froid. Pas très confortable, mais bon ! Pendant qu'ils parlaient, il s'amusait à dégourdir un peu ses jambes en faisant danser ses orteils tels des petites tentacules de pieuvres frétillantes … Après qu'il se soit présenté, elle le fit à son tour tout en adoptant une pose digne d'une star des magazines pour adolescents.

    « Moi c'est Laëstiel Crystal Onaë ! Enchantée de te rencontrer … Drew ! »

    Haha, elle était marrante ! Cependant avant même qu'il ne pût critiquer la longueur de son prénom, la jeune fille s'était tout de suite assise, semblant gênée. Le rouge lui était monté aux joues et elle cachait son visage entier dans ses mains. Andrew ne comprenait pas. C'était le genre de comportement que lui assumait, pourtant … Le garçon regarda cette fille bizarre (et c'est lui qui le pense …) pinçant ses lèvres, gonflant des joues et fronçant des sourcils feintant l'incompréhension. Seulement, il n'en fit pas plus et ne dit rien. Il préféra s'étirer et plaquer son dos contre le sol, le nez vers le ciel et ses nuages. Il n'avait pas vraiment changé depuis tout à l'heure. Toujours aussi gris. Bien entendu, ne pouvant rester totalement immobile, ses jambes se levaient chacune leur tour telles celles des jeunes femmes avides de raffermissement du corps et faisant de la gymnastique devant leur télévision, habillées en justaucorps fluo des années 70.

    Après un petit temps, un bruit bien familier se glissa dans les oreilles d'Andrew. Le doux son du paquet de bonbon quand tu l'ouvres est magique. Une fine odeur sucrée s'échappait alors et t'emmenait au septième ciel. Sweet Paradise. Vous l'aurez compris, fidèle à l'enfant qu'il était, le garnement aimait les bonbons. Les petits, les longs, les acidulés, les croquants, les moelleux … Il ferma les yeux, essayant de penser à autre chose … Des moutons, des écureuils, des pingouins, n'importe quoi. Réclamer c'est pas bien. Réclamer c'est pas bien. Réclamer c'est pas …

    « Sers toi. C'est pour me faire pardonner d'avoir gâché ta matinée.
    - Oooooh ! Merci ! Mais tu n'as rien gâché, alalah ! »

    Sans hésiter, il prit bien entendu le paquet et l'admira un instant, ne notant pas plus la réflexion de sa nouvelle amie. Gâcher sa matinée ? Avec Andrew, si quelque chose devait être gâchée, ce serait de sa faute. Et encore ! Il était si optimiste. Doucement il prit l'un des mini-délices et le regarda, entre ses doigts. Après un petit moment, il le lança dans les air et tenta de le rattraper avec sa bouche … Raté. Rapidement, il ramassa la pastille tombée sur son ventre et la porta à sa bouche. Mâchouillant la sucrerie et ne pouvant rester silencieux plus longtemps, il pensa à voix haute :

    « Läestiel Crystal Onaë c'est loooong comme prénom ! L – C – O … O – C – L … O – C – L … O – C – L … »

    Il répéta les initiales de la jeune fille, marmonnant dans sa barbe, lorsqu'enfin l'idée jaillit telle un maïs chauffé s'étant transformé en délicieux pop corn. Il tendit un doigt digne des meilleurs avocats vers ce qu'il pensait être le coupable :

    « Au ciel ! Ah, ce que j'aimerais voler ! »

    Hurla-t-il presque. L'énergie retomba. Son bras avec. Il prit une mine pensive en laissant échapper de long « Mmmh ». Sans crier gare, il posa alors la première question qui lui passa par la tête :

    « Hey, O.C.L., tu as un rêve ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ Laëstiel ] Ce jour où l'eau me voulu du mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Hall :: Le Quartier d'Ardoise :: La Plage de Pastel-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit