Conflit dans les hauteurs [Lucky]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Psychique, entrez dans le monde de Mystic Hall, où seuls les détenteurs de la Marque connaissent votre secret.
 

Partagez | 
 

 Conflit dans les hauteurs [Lucky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MessageSujet: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   Lun 11 Juin - 16:12



« Rendez-vous sur les toits après le dîner. J’ai à te causer.»

J'avais découvert ce message sur ma table de nuit en rentrant au dortoir, tout à l'heure. Signé de la main de Lucky, il s'agissait d'une convocation dont le ton était plutôt déplaisant.
Un tel manque de politesse était cependant coutumier de mon camarade de chambrée, mais il était étonnant de sa part qu’il veuille s'entretenir avec moi.
Et pourquoi sur les toits d'ailleurs ? N'avait-il aucun lieu de conversation digne de ce nom à l'esprit ? Déjà lassé d'avance à l'idée de ce moment, je m'étais pourtant dirigé vers le toit du bâtiment principal. Empruntant l'escalier dévoué à cet usage. Pour l'heure j'étais seul, les autres devaient encore être en train de digérer.

Parvenu sur place, je sortis de ma poche un bouquin emporté histoire de patienter et m'assis dos à une cheminée pour lire confortablement.
La chaleur du jour commençait déjà à s'estomper et le temps était assez doux pour être agréable.
''Au moins ça de gagné'' songeais-je.

Malheureusement, je n'eus pas le temps de profiter des lieux que déjà des pas se faisaient entendre. A défaut d'avoir énormément de qualités, il savait au moins être ponctuel.
Voilà qui minimiserait la perte de temps occasionnée par cet entretient devant certainement tourner autour d'une des passions pour lesquelles le gamin s'était encore enflammé.
Sans attendre, j'entamais directement la conversation par un reproche :


« Heureusement pour toi, j'étais de bonne humeur, mais la prochaine fois tâche de mettre un minimum de politesse dans ta demande, sinon tu pourrais bien te retrouver seul. »

Refermant mon livre d'un coup sec, j'enchaînais en allant droit au but :

« Soit, pourquoi sollicites-tu ma présence ici ? Fais vite, je n'ai pas toute la soirée. »

Tout le monde savait que j'avais ma soirée et plus encore, mais je n'avais pas pour autant l'envie de perdre mon temps en futilités. Et je n'avais pas vraiment envie de me montrer agréable envers lui vu le ton de son message. Sans parler de sa façon d'être et se comporter qui m'exaspérait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



L'Elite
L'Elite



MessageSujet: Re: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   Mar 12 Juin - 6:50

« Non, je ne te déteste pas. Mais disons que si je te faisais brûler par accident et que j'avais un verre d'eau, je le boirais. »

Rage. Colère. Haine. C'est ce qui guidait le jeune Lucky intrépide, impulsif et sur de lui. Mais était-ce vraiment ce qu'il y avait de mieux pour le définir en cet instant? Ne serait-ce pas plutôt : « Jalousie. Idiotie. Haine. » Je pense que cela serait plus logique à tout ce remue-mental. C'était une réflexion infondée d'adolescent, que voulez vous? Agonie éphémère du caprice... et du dépit. C'était l'histoire de Lucky. C'était l'histoire du gamin qui voulait grandir. C'était l'histoire de Lucky.

Lucky détestait énormément de choses. « Choses » s'étendant de futilités à problème psychologique. Les futilités pouvant être les navets... l'entre deux pouvant être la rage de perdre.. et l’extrême, c'était lui même. On ne peut pas tous s'apprécier, même si généralement, on donne le maximum d'efforts personnels pour au moins réussir à s'accepter, ou à se respecter. Lucky n'était pas vraiment capable de ce genre de miracles. Il se contentait tout simplement de se haïr, la responsabilité étant moins lourde à la fin.

Il était tôt ce matin là, pourtant il n'avait pas dormi de la nuit. C'était le lendemain de ce qu'il avait aperçu à travers la fenêtre de classe. Gabriel et Averroes. Horreur. « Rendez-vous sur les toits après le dîner. J’ai à te causer. » Pas très exaltant en effet mais il n'avait pas l'intention de se jeter dans ses bras comme quand il était petit. Ce qu'il allait faire n'allait surement rien arranger, plutôt l'inverse. Ça allait tomber... lentement... surement... inexorablement. Il allait s'écraser d'un coup sec, peut-être plus tard. Triste déchéance.

Gabriel était surement le plus puissant de la bande. Mais également le plus détestable. Hautain à souhait. Son regard profond provoquerait gémissement d'admiration chez les demoiselles et son petit sourire sarcastique se contenterait d'énerver tous les hommes fiers de Mystic Hall. Je peux vous le confirmer, il y en a des tas. Et malheureusement, sous ses airs dépressifs et moqueurs, Lucky en faisait parti.

Il savait que malgré tout, Gabriel allait venir. Il était bien trop curieux et semblait prendre à cœur les défis... c'était l'image de lui qu'il mettait en avant dans tous les cas. Le jeune homme aux cheveux d'ébène demeurait persuadé que son coéquipier allait répondre à l'appel, comme un pigeon. Et tant mieux, non? Sinon il n'y aurait pas d'histoire... Je m'égare.

Lucky était petit mais athlète tout de même. Grimpant sur le toit avec une agilité féline, à la seconde ou il passa sa tête, il croisa le regard améthyste de Gaby. « Heureusement pour toi, j'étais de bonne humeur, mais la prochaine fois tâche de mettre un minimum de politesse dans ta demande, sinon tu pourrais bien te retrouver seul. » Luck' eut un petit sourire amusé, plutôt dans le style arrogant.

« Je prendrais le temps qu'il faudra. »

Et en plus, il avait fait un jeu de mots. Aaaaah... il était tellement génial parfois. Cependant même si Gabriel semblait comme il semblait le crier haut « de bonne humeur », ce n'était pas le cas de notre héros. Au contraire, il faisait plutôt peur à voir. Des cernes avaient pris logement sous ses yeux. Et le rouge de ceux-là étaient devenus d'une intensité remarquable. Comme si les flammes de l'enfer brûlaient en leur sein. « Soit, pourquoi sollicites-tu ma présence ici ? Fais vite, je n'ai pas toute la soirée. »

« Qu'est-ce que tu faisais avec Averroes ? »


Comme un enfant capricieux qui casse le jouet de son camarade pour le motiver à répondre plus vite... ou pour l'intimider... Il claqua des doigts et le livre se consuma entièrement. Dommage Gabriel, il remontera surement le temps pour le récupérer, mais pour l'instant, son attention était captée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   Mar 12 Juin - 11:22


« Je prendrais le temps qu'il faudra. »

Petite chose arrogante sans une once de mesure !
Qu'il était détestable que les autres membres de l'Elite se croient à mon niveau. Ne pouvaient-ils réfléchir un instant et comprendre que ce ne serait jamais le cas ? Le temps surpasse les éléments primordiaux à sa façon immuable et tranquille, tous les feux finissent par s'éteindre, les cours d'eau par s’assécher, les rochers par devenir poussière et le vent par retomber. Et provocateur de cette décrépitude, seul le temps reste au-dessus du reste. Il fut toujours là et il le sera toujours.

Mais l'arrogant Lucky, qui semblait se maîtriser à grand peine, me posa une question amusante. Faisant naître un sourire de pure malice sur mes traits, car ma réponse ne serait peut-être pas celle désirée.


« Qu'est-ce que tu faisais avec Averroes ? »

Ajoutant une inutile provocation à son ton déjà peu amène, il fit s'enflammer mon livre du moment.
L'espace d'un instant, la colère faillit m'envahir et me pousser à répondre, mais mon esprit avisé savait que ce serait lui accorder trop d'importance que de réagir comme cela.
Et puis, il serait toujours temps de le récupérer dans le passé. C'est pourquoi, je répondis avec un calme détaché :


« Je n'avais pas fini de le lire... »

Me débarrassant des cendres, je me levais lentement et m'étirais longuement, tout pour le faire languir un peu plus, il méritait d'attendre.
Lorsqu'enfin je répondis, ce fut cette fois avec plus d'entrain :


« La relation que j'entretiens avec elle ne te regarde pas. Tu n'es pas son petit ami, à ce que je sache. Enfin, je l'espère pour toi, vu la façon dont elle me dévorait des yeux. »

C'était un coup bas, je l'avoue. Il ne serait pas venu m'en parler s'il ne lui portait pas un quelconque intérêt et j'avais volontairement appuyé là où ça faisait mal. Il avait consumé mon livre, après tout et je n'avais pas le pardon facile.

« Maintenant, si tu n'as plus rien d'intéressant à me dire, je pense que je vais retourner à mes activités. »

Je doutais fortement qu'il en reste là, mais fis tout de même mine de me diriger vers les marches qui menaient en bas. Il ne serait certainement pas assez fou ou stupide pour me retenir, mais était-il encore en état de penser de manière cohérente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



L'Elite
L'Elite



MessageSujet: Re: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   Jeu 14 Juin - 11:05

♪ « This town ain't big enough for both of us
And it ain't me who's gonna leave
 » ♪

Un regard noir … Des lèvres qui tremblent... et aucun son ne sort. Il observe en silence, serrant ses poings, sifflant d'insolence. Innocente impudence. Lucky n'était pas du genre patient, tolérant ou autre, ça nous l'avions compris. Cependant l'arrogance de Gabriel et ses yeux presque trop hautains accentuaient sa colère. Pourquoi l'était-il au fait? Il n'y a jamais de raison précise au courroux. C'est juste un stupide prétexte pour se défouler, pour défendre des convictions imaginaires. Averroès...

La tension monte … On se cherche, on se trouve. On sourit à l'autre, du plus ironique des sourires. Provocation. Perturbation. Lucky se demandait à quel moment il allait craquer. Peut-être avait-il déjà franchi le pas? Et Gabriel qui ne cessait de l'asticoter... A croire que certains n'ont pas peur d'y mettre la main au feu. Il se croyait peut-être dans le rôle de « Mother of dragons » mais ce n'était pas le cas bien évidemment. Lucky leva les yeux au ciel devant la lenteur qu'il arborait. « Je n'avais fini de le lire... » Le temps d'un soupire. Et c'est reparti.

« Je m'en contre-fiche. »


Ce fut presque un murmure, un bougonnement entêté dont Gabriel ne devait pas porter la moindre importance. Le jeune homme se leva pour s'étirer, tel un chat qu'on aurait dérangé dans sa sieste. Lucky s'impatienta, tapant frénétiquement du pied gauche. L'élite temporel finit par cracher le morceau au bout de quelques minutes, alors que Lucky commençait déjà à s'échauffer. « La relation que j'entretiens avec elle ne te regarde pas. Tu n'es pas son petit ami, à ce que je sache. Enfin, je l'espère pour toi, vu la façon dont elle me dévorait des yeux. » Il faillit s'étouffer en entendant ça. Il était sérieusement sérieux?

Il sentit ses membres s'engourdirent, ainsi que sa respiration devenir haletante. Une boule à l'estomac lui tordit toute réflexion. Les yeux écarquillés sur cette vérité presque trop évidente le plongea dans un gouffre dément. Celui de la folie. Il devenait fou … de rage, de colère, de jalousie, de regret, d'amour? Fuck this shit. Impossible. « Maintenant, si tu n'as plus rien d'intéressant à me dire, je pense que je vais retourner à mes activités. » Oh Oh. Tu n'iras nul part coco.

« Je pense pas non. »

Lucky se rapprocha de lui, avec une célérité étonnante. C'est ça la jeunesse hein … [Eat this] Sans réfléchir, il lui attrapa le bras, qu'il serra si fort qu'on eut pu se demander si ce n'était pas du désespoir. Le retournant vers lui, il serra son poing pour lui envoyer dans le visage. Petit, il n'aurait jamais pensé à asséner un coup aux autres membres de l'élite, mais l'amour nous pousse vers la psychose n'est-ce pas? Le coup ayant fait perdre l'équilibre à Gabriel, Lucky le poussa pour qu'il s'écrase au sol.

« Va te faire foutre Gab' ! »

Le jeune homme reprit un peu ses esprits, essoufflé par son comportement excessif. Mais Gabriel l'avait bien cherché après tout. La tension redescends. On s'est cherché. On s'est trouvé. Mais rien n'est terminé. La pression augmente désormais, car la vengeance est un plat qui se mange chaud. Tout est question du temps de la cuisson mes amis... D'accord j'arrête le Hors-sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   Ven 15 Juin - 13:04


Un choc et le niveau du sol semble se rapprocher, mais quelle était cette sensation déjà ? Je mis plusieurs secondes à me rendre compte qu'il s'agissait de la douleur. Étrange sensation, un peu vive sur l'instant, elle semblait me redonner un coup de fouet plutôt que de réellement me nuire.
Ces dernières années, personne n'avait oser lever la main sur moi, cela avait émoussé mes réflexes défensifs.
Revenant à la réalité, je remarquais un Lucky plus grand que d'habitude, me toisant avec rage. Je souris. Avec cet air supérieur qu'il connaissais si bien, pour bien lui montrer que j'avais encore gagné.

En un éclair (pour le commun des mortels, pour moi il s'écoula une bonne minute), je fus debout et m'adressais à lui, sur le ton de l'amusement qui me gagnait peu à peu :


« Revoyons ensemble ta Physique, cela devrait t'apprendre les bonnes manières. »

Je disparus avant qu'il n'ait pu répondre pour réapparaître à une dizaine de mètres et ramassais une balle de tennis qu'un élève avait laissé traîner là.

« Influence de la quatrième dimension sur l'accélération »

Je lançais ensuite simplement la balle dans la direction de ce camarade de jeu du jour en y appliquant une accélération temporelle largement trop élevée.
Le fracas qui en résultat fut abominable : manquant Lucky de peu, la balle avait simplement traversé la cheminée de part en part, laissant un nuage de poussière et un trou béant comme seules preuves de son passage.


« Oups ! On dirait que j'ai raté ma cible... Ou l'ai-je manquée délibérément ? »

Ce genre de petite manipulation était, en réalité, bien fastidieuse à mettre en place, mais l'effet résultant était assez impressionnant pour valoir le détour.
Il semblait nécessaire de lui rappeler qu'on ne m'agressait pas en toute impunité et cette petite démonstration était plus que suffisante. Pour la plupart des gens, en tout cas, dans le cas présent un léger doute subsistait. Dans le pire des cas, il devait me rester quelques pièces de monnaie qui feraient également l'affaire comme projectiles improvisés.

Malgré moi, je sentais l'excitation me gagner peu à peu, cela faisait longtemps que personne ne m'avait donné d'excuse pour employer mon don à son encontre. C'était presque un plaisir trop rare, mais tuer ou handicaper à vie un autre étudiant me vaudrait certainement des remontrances de la part de la direction. Quelle tristesse, avoir un pouvoir si grand qu'on était obligé de ne pas l'utiliser était d'un ennui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



L'Elite
L'Elite



MessageSujet: Re: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   Mar 3 Juil - 19:08

« Je peux pas encadrer les plus forts que moi. ET NON C'EST PAS UN PUTAIN DE COMPLIMENT ! Tss. »

Là, c'était de trop. Le coup était parti. Ce qu'il était con ce type! Lucky avait l'habitude de ne pas chercher la merde avec les autres élites malgré le fait qu'il en mourrait d'envie parfois, petite peste qu'il était. Si Gabriel était en plus de cela arrogant, c'était parfait. L'ouverture idéale pour frapper un bon coup. Il détestait qu'on utilise les mêmes armes que lui. A peine relevé, Gabriel ne lui offrit qu'un sourire en guise de réponse, ce qui enragea encore plus le jeune brun. Le ciel était dégagé cette après midi là... Si Lucky avait le pouvoir de changer la météo, la foudre endiablée s’abatterait sur l'autre élite.

Gabriel disparut, Lucky fit un pas en arrière, se mordant la lèvre nerveusement. Il aperçut son adversaire, en bas du bâtiment, une balle de tennis dans la main, un air fier au visage. Le sang de Lucky fit un tour complet tandis que la tension montait. Avant que Gabriel ne fasse quoi que ce soit, il se permit de le regarder de haut, arborant des yeux hautains et supérieurs. Puis il les plissa pour mieux voir... il ne comprit qu'un dixième de seconde trop tard, pour précipitamment reculer. La balle avait traversé la cheminée avec une force phénoménale. Lucky écarquilla ses yeux, devant une célérité tellement rapide qu'il n'eut pas possédé les yeux pour la contempler.

« Mais... T'es un grand malade ! »


Une réplique qui restera dans la légende mes amis. Lucky se redressa pour fixer Gabriel, fier de son coup. Une vengeance que légitime. Mais le jeune homme était borné. Et maintenant enragé. Cette adrénaline grandissante s'emparait inexorablement de lui. Il pouvait le ressentir dans chacun de ses muscles. Ses yeux rouges flamboyants étaient annonciateurs d'un incendie prochain. En parlant d'incendie... des flammes encerclèrent Gabriel, tandis que Luck' sauta du toit pour courir vers lui. Cette chaleur lui faisait maintenir l'équilibre.

« Même pas capable de viser correctement? T'as des problèmes de vue ou quoi? »

D'un petit sourire en coin, le feu qui encerclait Gabriel se rapprochait dangereusement de lui, comme une pièce se refermant. Notre héros savait pertinemment qu'il allait se dégager facilement avec ses tours de passe passe mais ce n'était qu'un avertissement. Faire chauffer l'eau des pâtes comme on dit. Bouillonnant d'excitation, il avait cette terrible pulsion de lui écraser la tête sur le sol. Rageant d'une défaite éventuelle, il allait tout donner. Malgré tout, il restait calme extérieurement. N'allons pas s'exubérer devant l'ennemi.

« Mais je suppose que tu as mieux à me proposer non? Parce que j'pense pas que c'est avec ce genre de démonstrations foireuses que tu es rentré dans l'élite n'est-ce pas? »

Et il se mit à rire, faisant grandir les flammes. Combien de temps l'élite du temps allait-il attendre avant de riposter? La suite... au prochain épisode.

« Je suis pas suicidaire, je suis juste vivant et je t'emmerde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Conflit dans les hauteurs [Lucky]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Conflit dans les hauteurs [Lucky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'appel de la Rose Noire
» Voyage dans les hauteurs Népaliennes
» Musique, mage et conflit. [Pv Jet Hyle]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Hall :: Le Manoir :: Le Bâtiment Principal :: Le Toit-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit