Rainy drops [PV Katie]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Psychique, entrez dans le monde de Mystic Hall, où seuls les détenteurs de la Marque connaissent votre secret.
 

Partagez | 
 

 Rainy drops [PV Katie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MessageSujet: Rainy drops [PV Katie]   Lun 22 Aoû - 13:08

Assis à une table dans un des coins de la pièce, Johan tentait tant bien que mal de se concentrer sur les devoirs posés devant lui. Chose ardu quand on voyait l'agitation et l'effervescence qui régnait en ce samedi matin.
Dans la salle bondée les gens piaillaient et riaient, des bruits fusaient de toutes parts de la pièce dans une cacophonie presque épouvantable aux oreilles de Johan. Supportant stoïquement ce brouhaha, il ne laissait paraître aucune trace de son agacement, affichant son habituel air détaché et indifférent. Si il s'était retrouvé dans la salle commune cela n'avait nullement était son choix. C'est juste que des fois il y a des jours comme ça ou le soleil a décidé de bouder et de laisser la pluie tomber à grosses goutes. Comme aujourd'hui par exemple.

Réprimant un grognement, Johan frotta délicatement ses yeux avec le revers de sa manche. Décidément, il n'arrivait vraiment pas à se concentrer aujourd'hui. Préférant reposer son stylo plutôt que de s'agacer encore plus à finir son devoir, il laissa ses yeux parcourir la pièce.
Tout les visages présents semblaient rayonner de bonheur, de joie et de bonne humeur. Certains discutaient à grands renforts de gestes et d'expression faciales, d'autres se contentaient seulement de sourire. Mais tous avaient la même joie sur leurs visages, et tous semblaient parfaitement heureux. Cette joie. Cette joie que le visage de Johan semblait incapable d'afficher. Même de ressentir ! Et puis certaines personnes en croisant son regard lui firent des sourires chaleureux, qu'il se contentait de retourner en hochant la tête.
Toutes ses personnes présentes ici. Toutes étaient rassemblées en cercles d'amis.

"Ami"

Ce mot désormais sonnait creux aux oreilles de Johan. Petit il en recherchait constamment, sans jamais s'arrêter. Puis il s'était rendu compte que si on s'attachait aux gens. Et bien après on souffrait. C'était inévitable. Du moins aux yeux de Johan. C'est pour ça qu'il ne voulait plus en avoir.. Du tout. Et à force de tout le temps prendre ses distances et de jouer l'indifférent, Johan l'était presque devenu.
Enfin du moins, il ne souciait plus de personne. Quasiment.. Car oui malgré lui, il y avait quelques rares personnes qu'il appréciait.. Comme Katie. Enfin c'était plutôt compliqué entre eux. Johan ne savait plus du tout comment réagir en sa présence. Il ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. Et ces derniers temps les deux s'étaient beaucoup éloignés pour une raison que Johan ne comprenait toujours pas. D'ailleurs elle semblait l'ignorer à chaque fois qu'ils se croisaient. Et il faisait de même. Et puis quand ils se parlaient c'était pour se disputer. Donc maintenant Johan faisait comme si elle était comme les autres. Il l'ignorait lui offrant son air indifférent et détaché. Et il s'était presque convaincu lui-même qu'elle était comme les autres ! Même si tout au fond de lui, il savait très bien que c'était faux. Mais il se mentait à lui même tout simplement.

Il poussa un léger soupir. Johan n'aimait pas penser à Katie. C'était la preuve même qu'elle comptait pour lui. La preuve qu'elle était l'une des rares à faire jaillir des émotions chez lui. Même si pour l'instant c'était plus de la contrariété qu'autre chose. Enfin aujourd'hui c'était carrément le bruit ambiant qui l'agaçait. Et ses lèvres affichaient une trace presque imperceptible de son état d'esprit actuel. En fait. C'était le bruit qui le gênait. Pas les gens, le bruit. Et Katie..

Johan cligna des paupières plusieurs fois. Comme pour évacuer ses pensées qu'il n'appréciaient guère, et rajusta le col de sa chemise qui le serrait quelque peu. Il avait besoin de se distraire pour évacuer ses pensées.
Avec cette idée en tête Johan commença à ramasser ses affaires, puis en relevant la tête il se figea un instant. Katie. N'était-ce pas elle la-bas ? Bah ! Non il n'en avait rien à cirer en fait. Et il continua de ranger ses affaires dans son sac comme si de rien n'était.
Même si c'était faux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   Lun 22 Aoû - 20:43

Les gouttelettes de pluie jouaient une symphonie de « clip » et de « clap » en s’éclatant par terre. Ce samedi matin était bien maussade. Allongée dans son lit, son regard tourné vers le ciel grondant, Katie se sentait vidée de tout. Peut-être malade. Elle n’avait pas la force de se lever du lit, seulement la sensation qu’un vampire était passé drainer toute son énergie vitale. C’était la Katie que personne ne connaissait, que personne ne devait connaître. La Katie qui se dissimulait du regard des autres, celle qui était faible. C’était la jeune fille dont le cœur battait, un cœur sincère qui savait se montrer vaincue. Son regard brillait d’envie, son regard n’était que jalousie devant ces sourires et cette joie de vivre de ces étudiants, qui entre deux cours, se montraient les prouesses de leur Don.
Et, creusée par ses maux de tête, elle replia ses doigts sur sa paume, au contact froid du médaillon qu’elle gardait sans cesse près d’elle. Ce médaillon définissait bien cette jeune fille partagée entre une forte personnalité quand elle était entourée, et une presque dépressive sans réelle ambition lorsqu’elle se morfondait seule. Ce médaillon symbolisait son détachement par rapport aux autres lorsqu’elle a découvert ce qu’elle était. Une bonne à rien. La haine envers ces Mentalistes peu ouverts d’esprit, l’espoir d’un jour pouvoir les côtoyer sans différents. Lorsqu’on ouvrait ce médaillon…

Deux couettes basses qui dansaient dans l’air en rythme avec ses pas, la tête haute et la tenue droite, Katie marchait, bien confiante. Bien sûr, elle ne ressemblait en aucun point à la description précédente. Comme tous les matins, après avoir passé un moment devant son mémoire à modeler ses expressions, elle prenait alors une grosse bouffée d’air frais, soupirait un bon coup, et la journée était partie.
Elle avait décidé de passer à la Salle Commune terminer quelques écrits, pour avoir son week-end totalement libre. C’était un lieu qu’elle évitait au maximum, cependant, seule dans sa chambre, il lui était impossible de travailler, elle ne faisait que broyer du noir. Et elle ne se sentait pas dans son élément à la bibliothèque, cet endroit, elle y allait plutôt pour faire une sieste à l’abri des regards… Alors il n’y avait pas trop d’options restant. Le problème, c’était qu’elle devait supporter les regards de mépris de la part de certains idiots qui se sentaient supérieurs, des brimades auxquelles elle se faisait un plaisir à répondre à chaque fois, mais qui ne lui faisait que perdre son temps. L’avantage, c’était qu’un samedi de pluie, le lieu devait être totalement occupé et que personne ne lui prêterait attention dans le brouhaha général…

Bingo.

Katie balaya la salle du regard. Toutes les tables étaient occupées. Toutes les tables, sauf… Oh. Non. Pas celle-là. « Cruel destin » pensait-elle, il devait être d’humeur taquin aujourd’hui. Son cœur se resserrait un peu, comme toujours lorsqu’elle le voyait, et puis, dans un moment d’hésitation, elle restait plantée devant la porte comme un merlan frit. Et puis, lorsqu’elle sentit les regards curieux scruter la nouvelle venue, elle se déplaça d’un air décidé vers cette table qui n’avait qu’un hôte. Ce n’était pas le moment de faire demi-tour.
Arrivée à la hauteur de la table, elle sentit son cœur un peu plus vite. « Stupide cœur ». Elle fixa alors le jeune homme. « Cela fait longtemps non… ? » « Salut. Comment ça va ? » « Il faut qu’on parle. On peut pas rester comme ça, tu le sais » - ces phrases, elle les pensait fort, mais…

« T’es assis à ma place, là. »

Rien, rien ne sortait jamais. C’était soit sa fierté, soit la rancune qu’elle avait accumulée durant toutes ces années. Rancune qui n’avait pas lieu d’être, car elle était la première à s’être éloignée. Mais. Toujours ce ‘mais’. Tant d’excuses. Elle le savait, tout était de sa faute. Il fallait qu’elle fasse quelque chose. Mais. Encore ce ‘mais’. Elle n’était pas assez courageuse pour admettre ses propres fautes, elle ne faisait que fuir devant ses responsabilités.

« J’aime pas attendre, tu sais, et… »

Et, lorsqu’on ouvrait ce médaillon, c’était une photo de Johan et Katie enfants que l’on pouvait contempler. Le médaillon était tombé sur la table et s’était ouvert. Prise de panique, sa main tremblante récupéra l’objet scintillant d’un éclair, et détournant le regard, elle changea le sujet. Pourvu qu’il n’ait rien vu.

« N-n-on mais… enfin.. fais c’que tu veux. J’m’en fiche en f-fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   Mar 23 Aoû - 11:02

Tant bien que mal, Johan parvint à ne pas à retourner la tête en direction de Katie. Elle avait drôlement bien choisi son moment en plus. Et le bon endroit également. Car quand Johan se lèverait il la croiserait forcément. Et il ne voulait PAS la croiser. Enfin une partie de lui-même seulement. L'autre lui criait d'aller la voir, et espérait que Katie vienne lui parler.
Avec toute l'impassibilité dont il était capable de faire preuve, ce qui est relativement énorme. Johan acheva de ranger ses affaires. Tout en martelant à "l'autre-partie" qu'il n'en avait rien à faire de Katie. Mais plus il se le répétait plus celle-ci devenait forte. Et Johan se surprit à voir sa main droite trembler, avant qu'il ne la crispe sur sa trousse. Montrer des signes de nervosités tels qu'il le faisait en ce moment-même n'était pas commun chez lui. Même pour Katie. Qu'avait-il au juste aujourd'hui au juste ? La pluie peut-être.. On dit que le temps influe sur votre humeur.

Inspirant longuement et profondément tout en fermant les yeux, Johan tentait de reprendre le contrôle de ses émotions.

« T’es assis à ma place, là. »

Il rouvrit les yeux. Cette voix. Sans aucun doute possible celle de Katie.
Johan tourna lentement la tête pour la fixer. Ses couettes. Peu de temps auparavant il aurait fait un sourire en les apercevant. Mais là non. Il ne voulait pas montrer à Katie autre chose que de l'indifférence. Après tout elle le méritait bien, c'était elle qui s'était éloignée. Enfin il n'avait pas fait grand chose pour la retenir non plus. Mais bon si elle voulait qu'ils redeviennent amis. Ça serait à elle de faire le premier pas. Et jusqu'à que ce moment arrive. Johan l'ignorera. Bien que comme en ce moment même l'envie de lui parler, lui brûlait les lèvres. Et bien que Katie fasse preuve de sa dureté habituelle.

« J'aime pas attendre, tu sais, et... »


Elle s'interrompit. Sa voix coupée par le tintement métallique de son médaillon qui venait de tomber sur la table. Maintenant ouvert, il contenait une photo. Et sur cette photo il y avait Johan et Katie enfants. Ils souriaient tout deux.
Sans savoir pourquoi Johan sentit le feu lui monter aux joues en apercevant cette photo. Qui à elle seule représentait la forte amitié qui les avait jadis unis. Pourquoi gardait elle une photo d'eux ? Leur amitié était-elle si importante aux yeux de Katie ? D'un côté ça rassurait légèrement Johan, bien qu'il niait complètement ce dernier fait.
Puis d'un geste précipité et tremblant, elle se ressaisit d'une médaillon qui disparut dans sa main en un instant.
Katie. Katie la forte. Katie qui se donnait toujours un air dur. Elle venait de trembler en reprenant son médaillon. Elle était vraiment nerveuse. Cette photo devait être vraiment. Mais alors vraiment très importante pour elle dans ce cas. D'ailleurs elle n'osait pas le regarder, et avait détourné son visage de telle façon qu'il ne pouvait plus l'apercevoir. Tant mieux d'ailleurs. Johan aurait sûrement rougi en la voyant.


« N-n-on mais… enfin.. fais c’que tu veux. J’m’en fiche en f-fait. »

Rarement. Très rarement Johan l'avait entendu bafouiller ses mots comme elle le faisait. Quant à lui. Il était mal à l'aise. Nerveux. Et cette fois son visage en portait toutes les traces. Il n'avait pas pu se contenir en entendant la voix tremblante de Katie. Et là tout son corps lui intimait de répondre, de faire quelque chose, de lui dire qu'elle comptait pour lui. Et pourtant il luttait encore. Se persuadant qu'il s'en fichait d'elle.
Un long silence inconfortable s'installa entre eux. Interrompu seulement par le bruit des dernières affaires qui regagnaient le sac de Johan.
Puis lentement, très lentement il se leva de sa chaise. Il osa un regard vers Katie. Elle ne le regardait toujours pas.


« J'ai fini.. Tu voulais ma place c'est ça ? »


Ouf. Il n'avait pas bafouiller, même si son débit de parole avait été d'une lenteur incroyable. Bon. Maintenant il allait sortir de la salle commune bondée et oublier le bruit et Katie. Malgré le fait que tout son être voulait rester ici pour parler avec elle. Mais non. Encore une fois il maîtrisa ses émotions et prit la direction de la sortie. Et sans faire exprès, au moment de passer près d'elle il la bouscula légèrement de son épaule.

« Oups. Désolé. »


Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   Mar 23 Aoû - 12:15

Katie tenait le médaillon fermement dans ses mains. Elle le serrait tellement fort qu’elle pouvait sentir ses ongles se planter dans sa peau. Elle avait besoin de cette douleur pour reprendre son calme. Sans miroir, elle savait tout de même très bien qu’à ce moment-là, elle devait être complètement rouge. De honte, de gêne. La Katie nationale, fière et hardie, qui se laissait avoir par un pendentif sans valeur ? C’était un peu la fin du monde avant la fin du monde. S’il avait aperçu la petite photo… Non, il ne devait pas. Elle ne pouvait même pas l’imaginer. Elle n’oserait même plus le regarder en face. Regardant le plafond, comme pour tenter de trouver une aide divine, elle sentait les larmes perler dans ses yeux. Et elle se mordait la lèvre. Se récitait des prières pour la première fois de sa vie. Il fallait le dire : elle était totalement déconcertée, comme si on venait brusquement d’effacer tout son élément naturel pour la jeter dans une cage aux lions.
N’osant toujours pas lui jeter ne serait-ce qu’un coup d’œil, elle attendait désespérément qu’il s’en aille. Loin. Le plus loin possible. Elle attendait, elle attendait, et elle sentait son cœur qui semblait vouloir sortir de son corps. Et elle attendait. Mais que faisait-il donc ? Elle savait qu’elle était mignonne, mais ce n’était pas le moment de la contempler. C’était presque énervant, et totalement consternée, elle se sentait prête à commettre un meurtre pour s’échapper de cet endroit au plus vite.

« J'ai fini.. Tu voulais ma place c'est ça ? »

L’air indifférent. Il n’avait rien vu ? Pas de problèmes alors. Daignant enfin lui adresser un regard, elle le fixa pendant de longues secondes. Cette carrure, ces yeux verrons, ces lèvres. C’était Johan. Ces lèvres ? Mais depuis quand prêtait-elle attention à de pareils détails ? Elle s’était surprise à même connaître le contour de ces fines lèvres, tant elle avait espéré… Enfin non, elle ne devait pas penser à cela, pas maintenant. Mais Katie n’avait donc pas remarqué la nervosité qui avait marqué le visage du jeune homme quelques minutes auparavant. Trop occupée à s’occuper de son cas. A vrai dire, elle avait toujours été ainsi : elle manquait trop de confiance en elle et faisait trop attention à tous ses gestes, et elle en devenait aveugle. Aveugle de tous les indices que Johan venait de lui laisser. Elle ne vivait que dans sa bulle, et l’inconnu lui faisait peur.
Le voyant donc quitter sa chaise, elle lui lança un regard contrarié. Elle-même ne savait pas trop si c’était parce qu’il l’avait fait attendue aussi longtemps, ou si c’était plutôt parce qu’elle aurait préféré qu’il reste… Mais bien sûr, lui ne pouvait pas le deviner. Surtout avec ses paroles cinglantes.

« Mais oui, escargot. Ta place. Faire attendre une fille comme ça, vraiment… »

Et puis, elle se mordit la lèvre de nouveau, presque inconsciemment, tout en détournant son regard. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle voulait dire, mais enfin… d’une manière ou d’une autre, l’idée générale y était. Remarquez également son ‘effort’ de politesse pour ne pas paraître trop grossière. Et là. La goutte d’eau qui débordait du vase. Cette légère bousculade. Assez pour qu’elle craque complètement. Qu’elle déplace de nouveau les limites qui les séparaient l’un de l’autre.. pour les éloigner toujours un peu plus.

« Hey ! Mais tu le fais exprès ou quoi ! Tête de noix, genre, va pourrir en Enfer ! »

Remarquez de nouveau… son ‘effort’ de politesse. Pas d’insultes graves en tant que tel, pour d’autres oui, pour Johan non. Mais le fait était là : la petite Shepherd avait vécu cela comme une réelle provocation. Elle se sentait complètement outrée, c’était donc ainsi qu’il voyait les choses ? Fronçant de nouveau les sourcils, elle balança alors quelques feuilles qui se trouvaient sur la table sur la tête de Johan. C'était un geste ridicule ; bien sûr, cela ne lui ferait sûrement rien, une petite coupure seulement s’il était malchanceux. Mais elle était complètement hors d’elle, son esprit s’était comme évaporé. Tous les scénarios qu’elle s’était imaginée jusqu’ici : lui, venant la voir pour lui présenter des excuses, ou elle, lui envoyant une lettre de remords, ou encore, les deux, se rencontrant et décidant d’oublier leurs différents… à ce moment précis, elle n’en voulait plus du tout. Qu’il continue donc de l’ignorer ! Elle allait en faire de même. Après tout, c’était un Mentaliste, donc un idiot, et elle ne devait pas l’oublier. Elle ne devait pas sympathiser avec « l’ennemi ». Elle ne devait pas oublier sa position, elle n’en avait surtout pas le droit en fait, elle, la moins que rien…

Et maintenant, tous les regards de la salle étaient rivés sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   Ven 26 Aoû - 3:51

Johan serra les lèvres. Zut. À tout les coups, sans aucun doute possible, la réaction de Katie serait.. explosive


« Hey ! Mais tu le fais exprès ou quoi ! Tête de noix, genre, va pourrir en Enfer ! »

Bingo. Katie était toujours aussi prompt à répondre au quart de tour. Ne sachant que dire, Johan se contenta de la fixer se demandant pourquoi elle percevait le moindre de ses gestes comme de la provocation. En réfléchissant bien, c'était sûrement les réactions excessives de Katie qui les avaient éloignés. Et peut-être.. son indifférence à lui.. Mais un tout petit peu seulement.
Johan s'apprêtait à s'excuser une nouvelle fois, quand il reçut une flopée de feuilles au visage. Il resta de marbre les regardant voleter autour du visage. Et comme par un heureux hasard du destin, une feuille vint entailler sa joue, le faisant pousser un léger grognement. De fine gouttelettes de sang écarlates commencèrent à s'écouler de la coupure, jurant avec la blancheur de sa peau.
Un semblant de sourire ironique se forma sur les lèvres de Johan. Dans le genre malchanceux.. Combien de gens sur terre se coupaient avec des feuilles, comme maintenant ?
N'esquissant aucun geste pour ôter le sang de son visage, il se contenta de fixer Katie ses yeux arborant toujours la même, éternelle indifférence.
Un moment, il eut l'envie absurde de la serrer dans ses bras, de lui dire qu'il aimerait que tout redevienne "normal". Il se surprit même à la trouver mignonne, alors qu'elle venait tout juste de s'énerver contre lui. Et sans le vouloir, en pensant à ces choses la, sa peau avait prit un léger teint rosé.
Ressentant la gêne comme rarement, il détourna le regard pour fixer le plafond.

Puis le gout métallique, âcre, ferreux du sang qui venait d'atteindre ses lèvres sonna comme un rappel. Rappel de leurs trop grandes différences qui s'élevaient entre eux. Ils étaient.. Comme le jour et la nuit. Comme la lune et le soleil. Comme le feu et la glace.. Et pourtant ne dit-on pas que les extrêmes s'attirent ? Était-ce pour ça qu'il voulait tant .. Non rien. Il s'en fichait. Oui il s'en fichait d'elle. Ils n'étaient même plus amis, ils n'était que des.. Connaissances. Oui c'était ce qu'elle était sans aucun doute. Une simple connaissance.
Recomposant du mieux possible son air détaché, Johan se retourna pour de nouveau faire face à Katie.

« Ex.. Excuses-moi. »

Bégayer. Il avait bégayé encore une chose qui arrivait rarement. Aujourd'hui semblait être l jour ou Johan était le moins lui-même. C'était étrange. Étrange de ressentir cette gêne par rapport à Katie. Étrange de pouvoir ressentir tant de choses vis à vis d'une personne. Décidément il ne devait pas du tout être dans son état normal aujourd'hui pour penser des trucs comme ça. Peut-être c'était à cause de la pluie ? On dit que le temps affectait l'humeur et les réactions des gens. Oui c'était sûrement ça. Et peut-être aussi.. de voir que Katie gardait une photo d'eux l'avait.. Troublé.


« Et puis tu sais. Te bousculer, j'ai pas que ça à faire. »


Aussitôt qu'il eut fini de prononcer ces mots, Johan sentit une pointe de soulagement. Il avait eu besoin de voir si il était encore capable d'être "normal" avec elle. C'était chose faite.

Autour d'eux, c'était quasiment toute l'assemblée qui les regardait, curieuse. Mais Johan s'en fichait. Qu'on le regarde ou pas ça ne changeait rien. Ce qui comptait la pour l'instant c'était.. Kat.. C'était rien en fait. Enfin si, sortir de la salle commune bondée, et enfin se distraire un peu.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   Ven 26 Aoû - 11:04

Décidément, Katie aimait être sous la lumière des projecteurs. Ces derniers temps, il fallait le dire, elle se faisait trop remarquer. Être impulsive pouvait être une qualité, mais ici, c’était plutôt un défaut. Se calmant petit à petit, elle reprenait son esprit, tout en se rendant compte que… le silence était désormais roi dans la salle qui, il y avait à peine quelques secondes, était un vrai poulailler. Et ses joues rougissaient alors encore plus. Déjà, ce n’était pas du tout la scène de retrouvailles qu’elle prévoyait depuis tant de jours. Ensuite, elle était gênée de se montrer ainsi avec Johan devant tous ses Mentalistes, qui de toute évidence, allaient prendre plutôt la défense de leur camarade que la sienne. Mais par-dessus tout, elle était gênée de montrer cette image d’elle à Johan lui-même.
Et puis, ce n’était qu’à cet instant qu’elle le remarqua. Cette petite goutte de sang qui se formait et qui coulait lentement, très lentement. Et son cœur se resserra une nouvelle fois. « Oups. » Ce n’était pas ce qu’elle avait voulu. Enfin ça, elle ne le savait pas trop, peut-être qu’elle l’avait voulu en fait, sur le coup. Mais qu’est-ce qu’elle regrettait d’être aussi stupide. Et elle le regarda droit dans les yeux, de ces yeux d’un profond bleu dans lequel on se noyait. C’était un regard qui criait, qui hurlait. C’était un pardon silencieux. Et à son tour…

« Ex.. Excuse-moi. »

Sauf que lui n’avait rien fait de mal pour s’excuser ainsi. Elle était prête à le gifler, comme pour le réveiller un peu et lui dire qu’il n’avait pas à lui demander pardon, pas à l’ingrate personne qu’elle était. Mais cela n’aurait qu’empirer la situation. Katie était totalement maladroite pour exprimer ses sentiments, et au moins, elle en était consciente… Non, elle ne pouvait vraiment pas le gifler.
C’était surtout qu’elle était presque choquée du fait que son ‘ami’ bégaye. Lui ? Elle le connaissait que trop bien pour savoir ce que cela ne lui ressemblait pas. Mais elle ne savait pourquoi. Est-ce qu’il avait honte de parler avec une fille comme elle ? Est-ce qu’il ne voulait plus la fréquenter, et n’osait pas lui dire ? Est-ce qu’il avait peur que ses amis Mentalistes le voient avec une Exclue ? Elle s’imaginait tout plein de choses dans sa tête. Et elle sentait de nouveau les larmes lui monter aux yeux. Si cela continuait, elle allait vraiment arriver au bout de ses limites. En quelques heures seulement, elle était passée par Maman dépression, par Papa bonne humeur, par l’Ainé la colère, et maintenant par le Cadet la peur. Peur de le perdre définitivement. Peur qu’il n’ait réellement plus envie de la voir, exactement comme dans les scènes qu’elle était en train de se construire.

« Et puis tu sais. Te bousculer, j'ai pas que ça à faire. »

Ah, c’était donc ça … C’était donc vraiment ça. Il ne voulait plus d’elle. Il ne pouvait plus la supporter. Elle était déjà une « comme les autres » à ses yeux. Et Katie eut comme un hoquet de surprise, de déception. Elle savait à quel point Johan était gentil, mais pourquoi ne comprenait-il pas ? Pourquoi ne pouvait-il pas comprendre ? La fragilité de son cœur.

« D’accord… j’ai compris… »

Et elle baissa son regard pour éviter qu’il puisse voir ses yeux qui devenaient rouges, humides. Et puis, tous ces gens qui continuaient à les regarder. Elle ne pouvait pas se montrer ainsi devant son public. Elle avait une fierté à sauver. Si il voulait jouer cette carte, elle jouerait alors la même.

« Mais tu penses être qui au juste ? Qui t’as dit que je voulais de tes excuses ? Tu… n’es rien. »

Il lui avait fallu une audace énorme pour prononcer ces quelques mots, à voix basse. A ce moment là, Katie était déchirée en deux, entre celle qui la suppliait de s’excuser, de se prosterner devant son interlocuteur, de lui expliquer la raison de son éloignement. Et cette autre qui lui soufflait qu’elle avait pris la bonne décision, que de toute manière il ne voulait plus la voir, qu’il « n’avait pas que ça à faire », et qu’elle ne lui infligerait que de la peine si elle continuait à s’accrocher. Comme pour officialiser sa décision, elle scella ses paroles dans ce petit geste qui symbolisait son renoncement… à ses sentiments, à cette belle amitié qu’ils avaient jadis partagé. Elle s’approcha de la fenêtre, l’ouvrit, et jeta au loin son médaillon dans cette pluie battante, qui pleurait avec elle.

Et il fut un temps où ils riaient ensemble, main dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   Ven 23 Sep - 7:14

Les derniers mots prononcés par Katie firent d'avantage de mal à Johan qu'une flèche en aurait causé. D'accord Katie était impulsive.. Mais des mots comme ça.. Des mots aussi.. dur. D'un côté il les avait bien mérité. Mais ces mots dégageaient tellement de force. Voulait-elle vraiment que tout finisse ? Qu'ils ne se parlent plus. Qu'ils coupent tout les ponts et que plus rien ne les rattache.. C'est de ça dont Katie avait envie ? De l'indifférence et de la souffrance ?
Parfaitement apte à maitriser ses émotions, Johan ne put cependant empêcher une grimace d'apparaître sur son visage, tout comme il ne put empêcher ses yeux de devenir soudainement humide. Pour la première fois de sa vie, il avait envie de hurler. De dire que quelque chose n'allait pas. Si il perdait Katie.. C'était comme si il perdait tout un pan entier de sa vie. Elle représentait tellement de choses à la fois ! Il ne voulait pas qu'elle parte. Il voulait qu'elle.. qu'elle reste avec lui.. Mais Johan était beaucoup trop fier pour l'avouer. Comme Katie l'était sûrement de son côté..
Partagé entre la tristesse et la colère, le visage de Johan était légèrement plus tendu que quelques secondes auparavant. Il s'apprêtait à quitter la pièce, a fuir loin de Katie et à se jeter dehors sous les trombes d'eau que crachait le ciel. Mais avant qu'il ne commence à bouger, Katie s'approcha de la fenêtre qu'elle ouvrit prestement.
Et puis d'un geste clair, son bras décrivit un arc de cercle, projetant au loin un médaillon dont le reflet brillant accrocha un instant le regard de Johan. Ébahis, le temps semblait s'être figé autour de lui. Il n'entendait plus du tout les conversations des gens, il ne les voyait plus. En ce moment toute son attention était focalisé sur le petit bijou. Et dans un ralenti digne des plus grands films américains, sous la pluie battante il amorça sa descente. Un instant Johan eut la folle envie de se jeter en dehors de la fenêtre pour s'en saisir. Mais il ne bougea pas. Il resta droit. Et le médaillon disparut sans qu'il ne fasse rien.
Soudainement l'éclat des conversations revint avec la force d'un orage, tout comme le bruit de la pluie vint assaillir ses tympans. Mais Johan s'en fichait.. Son regard était toujours fixé à l'endroit où il avait aperçu pour la dernière fois la médaillon..
Ainsi Katie voulait vraiment couper les ponts.. Son geste avait été symbolique. C'est comme si elle venait de jeter au loin l'amitié qui un jour les avaient unis.

En ce moment critique, tout les regards étaient sans doute braqués sur eux. Toutes les conversations devaient sans doute aussi porter sur eux.. Mais Johan s'en fichait. Son coeur criait avec la pluie et c'est tout ce qui comptait. Il avait mal, affreusement mal. Il aurait volontiers frappé la table de toutes ses forces. Mais non. Il ne devait pas afficher des traces d'émotions.. Il ne ferait rien. Mais aussi indifférent qu'il était, il ne put empêcher une larme silencieuse de couler. Elle roula le long de sa joue, avant de finir par s'éclater sur le sol. Conscient de ce qu'il venait d'afficher à Katie, il ne s'en cachait pas. Et la dévisageait maintenant fièrement. Comme si il la mettait au défi de se moquer de lui. Puis la hargne, sentiments rarement affiché par Johan vint remplacer la fierté qu'il affichait. Il en voulait à Katie de ne pas s'être accroché plus à lui. Il avait envie de la serrer dans ses bras, comme il avait envie de la secouer comme un prunier. Mais il n'en ferait rien. C'était à Katie de faire quelque chose pas à lui.. Et puis.. Ils étaient trop différent. Comme le jour et la nuit. Il était un mentaliste et elle une exclue. Ils ne seraient plus jamais amis. Il ne riraient plus jamais ensemble. Aujourd'hui, ils tiraient un trait sur leurs amitié.

Ah l'amitié ! Ce mot faisait maintenant presque sourire Johan.. En fin de compte il avait eu totalement raison, en pensant que s'attacher aux gens ne servaient strictement à rien. Certes les rires et la joie apportés pouvant être apportés par une personne était d'un indicible réconfort. Mais aussi, l'amitié faisait souffrir. Gravement souffrir. Il venait d'en avoir la preuve même aujourd'hui ! On s'attache et on souffre. C'est simple. Fataliste ? Non réaliste. En tout cas, grâce à la jeune fille, il venait de tester une dernière fois ce simple petit principe. Pour constater avec une joie féroce qu'il avait eu raison tout le long.
Les yeux toujours fixés sur Katie, il la dévisagea encore un long moment, avant de se détourner d'elle à contrecoeur. Il se mit à marcher d'un pas lent et mesuré, sans même lui dire au revoir, ni même un mot. Par contre, d'un autre regard hargneux, il fixa brièvement toute l'assemblée, comme pour leur dire de ne rien faire à la jeune fille. Puis il franchit l'entrée, avant de disparaître dans un des couloirs.
'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rainy drops [PV Katie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rainy drops [PV Katie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» Katie Bell, Rogue, McGonagall et Mimie Geignarde (libre)
» Gloomy rainy day.
» Le journal de Katie Sutton
» (f) ANDROMEDA TONKS feat KATIE MCGRATH
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Hall :: Le Manoir :: La Salle Commune-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit